Quel vin servir pour les fêtes ? Sélection de Jean-François Floch

Pourquoi ne pas s’amuser un peu et choisir un thème? Voici plusieurs idées  proposées par Jean-François FlochL’industrie vinicole voudrait que vous vous inquiétiez du vin à servir avec votre dinde et vos garnitures. Des ignames avec des mini marshmallows? Sauce aux canneberges? Même la dinde elle-même est censée être hostile aux vins. C’est absurde. Ne vous en faites pas. Vous n’avez plus qu’à vous inquiéter des fêtes que des vins.

Les conseils de Jean-François Floch pour les vins

Les origines

Choisissez des vins issus de votre patrimoine. Le sang allemand coule dans vos  veines? Sélectionnez quelques Riesling. Italien ou français? Faites en de même ! Si votre arrière-grand-père a déjà regardé en direction de l’Autriche, ouvrez quelques veltliners gruner et peut-être un zweigelt pour les amateurs de vin rouge dans votre famille. L’Amérique latine dans votre milieu? Vous avez le choix entre le Chili, l’Argentine ou l’Uruguay. Si, comme moi, vous êtes languedocien issu d’une famille portugaise et marié à une australienne, pensez au plan B.

L’étymologie

Choisissez des vins en fonction de votre nom. Jean-François Floch ! C’est amusant et facile, et une grande promotion pour Smith-Madrone, un excellent producteur de Napa Valley. Vous n’aurez pas à chercher très fort pour trouver un vin qui correspond ou se rapproche de votre prénom ou nom de famille. Ça vaut le coup d’essayer.

Les voyages

Où avez-vous voyagé cette année ? Revivez vos vacances à Barcelone avec des vins d’Espagne, votre visite à Lisbonne avec des rouges savoureux de la vallée du Douro ou de l’Alentejo au Portugal. Vous avez peut-être ramené une bouteille spéciale d’une cave que vous avez visitée lors de vos voyages aux États-Unis. Qu’est-ce que vous attendez ? Ouvre-le.

Célébrez la récolte. Thanksgiving, les fêtes c’était pour la récolte, après tout. Beaujolais Nouveau est libéré une semaine avant la journée de la dinde et est destiné à célébrer la saison qui vient de s’achever. Ayez au moins une bouteille de ce produit à portée de la main pour porter un toast à l’automne et à l’hiver prochain. Si vous souhaitez prolonger le thème, le Beaujolais est un vin délicieux et gourmand. Avoir quelques personnes plus âgées à portée de la main (et plus tard, je veux dire en 2016 ou quelques années seulement). Le Beaujolais Cru, labellisé pour ses villages comme Fleurie et Chiroubles, ajoute un niveau de complexité et de nuance. Et une variation sur ce thème….

La proximité

Pensez au niveau local nous conseille Jean-François Floch.  Peut-être avez-vous récemment visité des vignobles voisins et expérimenté l’excitation de la récolte. C’est le meilleur moment de l’année pour les vignerons, car leurs efforts pendant la saison de croissance viennent à maturité et le délicieux travail en cave commence. Levez un verre en leur honneur. Vous pourrez peut-être même trouver un nouveau vin issu des vendanges 2017. Une variation sur ce thème: le cidre. Soutenez vos cidreries locales en ouvrant une bouteille ou trois pour Thanksgiving. Il s’agit de boissons alimentaires et à faible teneur en alcool pour vous accompagner tout au long du repas.

Et le champagne ?

Pensez « Bulles, bulles, bulles, bulles » suggère Jean-François Floch

Les bulles vont avec tout et n’importe quoi, après tout. Commencez par accueillir vos invités avec un délicieux prosecco italien, puis servez un joli cava d’Espagne, un crémant de France et un riche pétillant de Californie, d’Oregon ou de New York, passant de vins plus légers à des vins plus riches et plus lourds. Si vous êtes un adepte de la mode, commencez par un pétitionnaire-naturel, ou animal de compagnie, d’un vignoble local ou – eh bien, ce n’est pas vraiment important, n’importe quel endroit qui fait une bulle avec une calotte de couronne. Et terminez avec le champagne, le ne plus ultra de vin mousseux, avec la richesse pour assortir la dinde et la farce, le fromage et peut-être même la tarte à la citrouille.

Invitez vos invités à apporter une bouteille de vin ou deux de leur choix. Ceux-ci pourraient être de l’un des thèmes ci-dessus, ou juste quelque chose qu’ils apprécient avec un dîner spécial. Ensuite, vous pourrez déguster une variété de vins, chacun d’entre eux étant spécial pour vos invités, et partager les histoires qui font du vin un vin si personnel et si spécial.

Quand tout le reste échoue, n’oubliez pas mon éternel conseil: ouvrez l’un de tout. Du moins, une variété. Chaque bouteille ne sera pas parfaite pour accompagner chaque plat et plaire à tous les dîners, mais chacun trouvera au moins un partenaire et un fan, et l’effet cumulatif sera heureux. Et c’est ça, les fêtes !

Jean-François Floch