Dans quelles mesures entreprendre des travaux de ravalement de façade?

La façade figure parmi les éléments structurels de la maison. Il s’agit d’une structure porteuse, car l’ensemble de la toiture est installé sur celle-ci. En outre, la façade assure un rôle de protection. Elle garantit le confort des résidents et les met à l’abri des aléas climatiques. Du fait de l’importance de ses fonctions, cette structure devra être entretenue régulièrement. Dans certaines circonstances, il sera même nécessaire de procéder à son ravalement. Mais dans quels cas entreprendre les travaux ? Nous répondons à cette question dans l’article.

Pour certaines communes, avant l’écoulement du délai de 10 ans

Le Code de la construction et de l’habitation (articles L.132-1 et suivants) évoque l’obligation de tenir les murs extérieurs des immeubles et des maisons en bon état de propreté. Cette loi a également imposé un délai d’exécution des travaux. Ces derniers devront être effectués au moins tous les 10 ans. Une sanction pécuniaire d’une valeur de 3 750 € est donc prévue en cas d’omission à cette obligation.

Toutefois, il faut savoir que cette obligation ne concerne que Paris et quelques communes de France. En l’espèce, il s’agit de celles qui figurent sur une liste établie par arrêté pris par la préfecture. Dans les autres localités. Le ravalement de façade sera donc obligatoire que si les autorités communales l’exigent.

Cependant, il importe d’entretenir les murs extérieurs d’une maison au besoin. Cela évite d’ailleurs que l’habitation tombe en ruine. Pour ces travaux, il est conseillé de faire appel à une entreprise de ravalement de façade comme sur ce site : https://www.renovation-habitat-morbihan.fr/entreprise-ravalement-facade-vannes-56000 .

Lorsque les murs extérieurs sont délabrés

 Le mauvais état des murs extérieurs est une situation particulièrement inquiétante. Les fissures sur leur surface peuvent en effet conduire à leur effondrement. Pour éviter les accidents, il est primordial de procéder à leur réparation.

En effet, il n’est pas toujours nécessaire d’attendre 10 ans avant de procéder au ravalement d’une façade. Il suffit d’un constat visuel pour juger de la nécessité des travaux. Les fissures, la dégradation du revêtement et l’humidité constante sur les murs sont des signes avant-coureurs de son effondrement. Mais avant d’appréhender la moindre chose, une expertise de la façade devra être effectuée. Elle permet non seulement de mesurer l’ampleur des dommages, mais aussi de déterminer la nature des opérations à entreprendre. Ici encore, l’intervention d’un ravaleur professionnel est fortement préconisée. En fonction du niveau de dégradation de la façade, cet artisan pourrait même procéder à sa réfection complète.

Lorsqu’on veut améliorer l’aspect de la bâtisse

Le ravalement de façade peut également avoir une finalité purement esthétique. C’est notamment le cas lorsqu’il consiste à rafraichir les murs ou à les remettre au gout du jour. Néanmoins, il est à noter que tout changement apporté à cette structure nécessite une autorisation préalable.

En effet, le dépôt d’une déclaration préalable auprès de la mairie est indispensable dans le cas où l’on souhaite modifier la couleur de la façade ou poser un nouveau revêtement. En revanche, si la bâtisse est implantée en zone protégée ou si elle a été classée monument historique, il faudra obtenir un permis de construire.

Malgré cela, il faut savoir que les démarches administratives à suivre varient d’une localité à une autre. Pour connaitre la nature de l’autorisation requise, l’idéal est de se renseigner directement auprès de la mairie.