Le management de demain vu par Lidl

Dans un monde plein d’incertitudes, on peut poser au moins une certitude : la première c’est que le business de demain ne pourra plus se faire comme hier dans la mesure où nous sommes dans une économie mondialisée.

Seules les entreprises qui font preuve d’agilité comme Lidl pourront tirer leurs épingles du jeu.

Lidl présente le manager de demain
Lidl présente le manager de demain

Le besoin d’agilité du management

La société Lidl décrit l’agilité comme une capacité d’innovation et une capacité d’adaptation permanente.

Pour faire face à la mondialisation, les entreprises et les équipes de management doivent se libérer des règles et des procédures inutiles. Ces entreprises sont capables de créer de l’engagement et de la responsabilité à la fois collective et individuelle.

Lidl : le management réinventé

Dans ce contexte global, Lidl Management signale que le manager de demain va devoir se réinventer parce que les modèles dominants aujourd’hui sont pour beaucoup fondés sur des logiques très inspirées du modèle taylorien.

A savoir la segmentation des taches et logique de centralisation des décisions. Donc on est plutôt bien équipé pour appréhender le compliqué. La question qui se pose est : sommes-nous aussi bien équipés pour appréhender la complexité ?

Challenge du management
Challenge du management

La mise à l’épreuve du management

Selon Lidl, à l’avenir le management sera de plus en plus challengé. Il y a en particulier quelques aptitudes managériales qui vont être particulièrement challengées.

Les aptitudes managériales

Parmi ces aptitudes, il y a la capacité à créer du bon vouloir. C’est-à-dire la capacité à faire en sorte que des gens fassent des choses que naturellement ils ne feraient probablement pas. Tout ça dans des contextes de changements permanents.

Cette aptitude à créer du bon vouloir, repose sur une compétence qui est le leadership personnel : une aptitude managériale qui se travail, précise Lidl.

La deuxième aptitude qui sera fortement challengée demain, c’est l’agilité personnelle. Dans une économie tendue et de plus en plus pressurisante, l’agilité personnelle commence par la capacité de faire avec les données de l’environnement. Le management doit être capable d’agir ce sur quoi il peut agir dans sa zone d’influence.