Tailler les arbres fruitiers en fin de l’hiver pour booster la production : ce qu’il faut savoir

La fin de l’hiver est la période idéale pour remettre en état son jardin. Outre le nettoyage de ce dernier, les plantes qui le composent ont également besoin de soins. On procède par exemple à la tonte de la pelouse, à la taille des haies et éventuellement à la plantation des bulbes de fleurs. Pour les arbres fruitiers, leur entretien se matérialise par la taille. En les élaguant à la fin de l’hiver, nous leur offrons en effet une fructification abondante. Justement, nous allons aborder dans cet article les points à savoir sur la taille des arbres fruitiers à l’issue de la saison hivernale. Découvrez !

Pourquoi est-ce nécessaire de tailler les arbres fruitiers ?

La taille est indispensable pour les arbres fruitiers en ce sens où elle assure leur bon développement. Ces végétaux sont en effet taillés dès leur plus jeune âge. L’opération se poursuit une fois qu’ils atteignent leur forme adulte. Mais dans ce cas-là, quelle est sa nécessité ?

Concrètement, la taille se matérialise par le retrait des branches inutiles (ex. : branches cassées, endommagées, malades, mal orientées) et des gourmands. Leur suppression permet d’alimenter en sève les bourgeons à fruits. C’est ce qui va stimuler la fructification et favoriser la récolte. C’est ce qu’on entend par « taille de fructification ».

La fin de l’hiver ou le début du printemps est la période idéale pour la pratiquer. Pour qu’elle soit réalisée dans les règles de l’art, il est conseillé de la confier à un élagueur professionnel.

De quoi a-t-on besoin pour tailler les arbres fruitiers à la fin de l’hiver ? Comment s’y prendre ?

Lorsqu’on décide de tailler soi-même ses arbres fruitiers, il est essentiel de bien s’équiper. Pour cette opération, il vous faudra un sécateur et une coupe-branche. Mais avant d’appréhender la moindre chose, prenez le soin de bien affûter et de désinfecter les lames de ces outils. Ainsi, vous pourriez effectuer des coupes nettes et ne risquer pas d’arracher les fibres du bois. Vous éviterez aussi de transmettre une éventuelle maladie sur vos végétaux. À côté des outils de coupes, vous devez vous munir d’équipement de protection.

En ce qui concerne la taille proprement dite, elle doit avant tout permettre de nettoyer l’arbre fruitier afin qu’il ait une meilleure mine. Pour cela, il faudra commencer par éliminer les branches qui présentent des signes de faiblesses. En l’occurrence, il s’agit de celles qui sont mortes ou fanées pour ne pas charger l’arbre élagué. Vous devez néanmoins faire attention à ne tailler que les bourgeons à bois. Les bourgeons à fruit devront être conservés, car ils sont responsables de la fructification. Pour que vos arbres fruitiers soient bien taillés, n’hésitez pas à contacter un élagueur professionnel.

En outre, l’élagage d’un arbre fruitier doit permettre de dégager son milieu pour mieux l’aérer et laisser la lumière du soleil circuler entre les branches. Par conséquent, il faudra retirer les ramures qui poussent vers l’intérieur. Toutefois, la taille de vos arbres fruitiers doit être raisonnée. Une taille excessive risque de les affaiblir et de les rendre vulnérables aux maladies. 

Pour terminer, prenez le soin de traiter les coupures fraîches avec un baume ou un mastic cicatrisant. Sachez qu’il est primordial de les protéger pour éviter qu’elles s’infectent et pour prévenir la formation de champignon.