Comment éviter les TMS des transporteurs ?

Les pathologies communes aux transporteurs industriels ou chauffeurs routiers sont les Troubles Musculosquelettiques (TMS). Ils peuvent être pénibles et s’aggraver si une prise en charge n’est pas envisagée dès le début. Toutefois, avant d’en arriver là, il existe des mesures préventives à adopter pour les éviter.

Maintenez une bonne posture

L’une des habitudes à rayer pour éviter les TMS, c’est l’adoption d’une mauvaise posture. La plupart du temps, les conducteurs se mettent dans des positions peu recommandées lorsqu’ils sont fatigués. Que ce soit à l’arrêt ou en pleine circulation, il est important de maintenir le corps dans les meilleures conditions de confort. Pour le bien-être des salariés, les chefs d’entreprises du secteur comme Franck Dezoteux mettent en place des mesures afin d’éviter les TMS.

Pour cela, il faut partir de la configuration du siège conducteur. Celui-ci doit offrir un bon accueil au fessier et au dos du transporteur. Sa structure doit permettre à ce dernier de maintenir sa colonne vertébrale droite en conduisant. Il doit être réglable pour s’adapter à la taille de celui-ci. En revanche, lui aussi devra privilégier une posture adéquate pour limiter les risques de TMS.

Il faut aussi éviter l’extension répétée et prolongée du cou. Si vous voulez voir quelque chose au loin, ayez le réflexe d’utiliser les phares du véhicule. Étendre votre cou ne vous sera d’aucune utilité et peut s’avérer dangereux pour votre santé. Il est aussi conseillé d’observer des pauses de quelques minutes par moments. Vous pouvez sortir du véhicule pour détendre vos muscles.

Privilégiez les bons gestes

Il est important de se créer les meilleures conditions de travail. Cela passe par les mouvements que vous effectuez dans l’exercice de votre métier. Afin de limiter les risques liés au mal de dos, il faut éviter certaines manœuvres au-dessus du niveau de vos épaules.

Lorsque votre siège est très bas, les bras se retrouvent dans une position inclinée qui s’avère inconfortable. Il en est de même si c’est vous qui êtes trop en hauteur. L’idéal est de maintenir les bras perpendiculaires à votre corps et au volant.

Par ailleurs, il faut éviter de prendre des objets qui sont situés au-delà de votre zone d’atteinte de confort. Autrement, vous vous exposez à une situation de doubles risques. Dans un premier temps, l’inclinaison ou l’extension agira sur votre colonne vertébrale et la mettra à mal. Dans un second temps, vous vous mettrez en danger, car votre attention ne sera plus sur la route.

Évitez les efforts excessifs

Les mesures de sécurité sont à prendre au sérieux partout où vous allez. Il est évident que dans l’exercice de votre métier, vous rencontriez des charges plus ou moins lourdes à déplacer. Il vous revient de recourir à un système de levage FIT SAS pour les transporter. À défaut, sollicitez l’aide de vos collègues pour combiner vos efforts.

Toutefois, les efforts excessifs ne concernent pas que les objets pesants. Il s’agit des mouvements que vous faites fréquemment dans l’exercice de votre métier. Cela agit sur l’activité électrique des muscles fléchisseurs du bras. Lorsque le geste devient répétitif, les muscles peuvent être très sollicités et cela engendre des douleurs lombaires. Il faut donc varier les mouvements et les postures de temps en temps.