Les bienfaits de la vitamine C expliqués par Thomas Le Carrou

Encore appelée vitamine hydrosoluble, la vitamine C est indispensable pour le fonctionnement de l’organisme. C’est la vitamine la plus connue et la plus recommandée comme complément alimentaire.

La vitamine C intervient surtout dans le métabolisme, et donc dans la transformation des substances au sein de l’organisme. Quels sont les bienfaits de la vitamine C pour le métabolisme ? Telle est la question à laquelle réponde le médecin Thomas Le Carrou.

Vitamine C : la synthèse et le maintien du collagène

La vitamine C est un cofacteur enzymatique qui intervient dans de nombreuses réactions physiologiques. La synthèse du collagène est l’une de ces dernières. Le collagène est une protéine présente dans certaines structures précises du corps. On le retrouve dans le cœur, la peau, les tendons, les ligaments, les cartilages, les os et les tissus conjonctifs. En effet, la vitamine C intervient comme un catalyseur dans la formation du collagène. Plus l’apport en vitamine c est élevé et plus la protéine du collagène est synthétisée. Cela permet de solidifier les vaisseaux sanguins ainsi que les muscles. Un manque de vitamine C est donc susceptible de rétrécir et d’affaiblir les artères. Quelques fois, on assiste à un scorbut. Thomas Le Carrou souligne que la vitamine C intervient aussi dans la régulation des globules rouges.

Thomas le Carrou parle d’un facilitateur de l’absorption du fer

Le fer est l’un des oligo-éléments dont l’organisme a besoin pour son fonctionnement. Il intervient dans la formation de l’hémoglobine et des globules rouges. Il est aussi indispensable pour le transport de l’oxygène dans toutes les cellules de l’organisme. Pour cela, il faut une bonne quantité de vitamines C. Ces dernières augmentent l’absorption du fer non héminique. C’est à juste titre que la plupart des médecins recommandent une combinaison du fer et des vitamines C.

Selon de nombreux médecins dont Thomas Le Carrou, elles assurent la transformation du fer en une forme facilement digérable. On retrouve cette vitamine dans notre alimentation. Ainsi, elle pourra mieux se fixer à la transferrine qui est une protéine de transport. Ensuite, le foie, la rate et la moelle osseuse se chargent de son stockage. L’action de la vitamine C est valable chez les adultes que chez les enfants. Néanmoins, la vitamine c est déconseillée aux personnes atteintes d’une hémochromatose.

Un puissant oxydant pour le cerveau

Selon le médecin et chirurgien orthopédique Thomas Le Carrou, la vitamine C a aussi un rôle protecteur sur le cerveau. Grâce à son action sur les cellules microgliales, elle permet de lutter contre les inflammations et les affections du cerveau. Les microgliales sont des macrophages qui assurent la détection, la destruction et la digestion des envahisseurs. En d’autres termes, ces cellules forment la première ligne de défense de l’organisme. Ce ne sont pas des cellules nerveuses, mais plutôt des cellules immunitaires. La vitamine C assure donc le maintien et l’équilibre des cellules microgliales. Un faible apport de cette vitamine peut exposer un sujet à des troubles neurologiques. La vitamine C assure aussi la transmission de messages nerveux entre les neurones. Elle participe à la synthèse des neurotransmetteurs tels que la sérotonine, l’adrénaline et la dopamine. La vitamine C contribue ainsi à améliorer la cognition. De même, elle réduit les troubles de l’humeur en luttant contre le stress et l’anxiété.

En conclusion, la vitamine C a de multiples actions sur le fonctionnement de tous les organes de notre corps. Elle agit principalement sur la peau, les tissus osseux et le système nerveux. Une bonne action de la vitamine C requiert un apport considérable.