Les principaux points en broderie

Les motifs brodés qu’on admire tant sur les vêtements et certains accessoires, sont en effet un ensemble de points organisé harmonieusement. Avant de commencer votre premier ouvrage en broderie, il faut d’abord commencer par connaître les points essentiels proprement dits. Ils sont divisés en trois grands groupes, mais au fur et à mesure de votre apprentissage, vous constaterez qu’en vrai, il existe plus d’une centaine de points.


Comprendre les points linéaires

Les points linéaires sont généralement utilisés pour broder une ligne ou le contour d’un dessin. Parmi les points linéaires, on a d’abord le point de chaînette qui sert surtout à broder une ligne épaisse. Pour une ligne encore plus large, c’est le point de chaînette échelle ou ajouré qui sera employé. Il a la forme d’une échelle, se déclinant un peu du simple point de chaînette qui est semblable à une chaîne. On a aussi le point de tige qui est plutôt utilisé pour tracer une ligne fine. Toujours avec les points linéaires, on a le point arrière et le point avant, qui servent tous les deux à broder des lignes droites. Il faut savoir jouer sur la longueur des points et la distance entre ceux-ci pour des rendus différents.

Quelques points sur les points isolés

Les points isolés sont des points qui se brodent seuls. Cela signifie qu’ils permettent d’obtenir des formes entières sans s’attacher à d’autres points. Ainsi, on a : le point de bouclette pour réaliser une feuille ou un pétale de fleur, le point de nœud pour avoir un nœud, le point de roue pour représenter une rose, l’œillet festonné pour un rendu en forme de roue de bicyclette, le point de mouche pour reproduire une mouche, et enfin pour terminer cette liste, le point de Rhodes. Il s’agit du petit cercle bombé d’environ 1 cm de diamètre, qu’on peut voir souvent en broderie traditionnelle. La plupart de ces points nécessitent une grande précision, et demandent que vous maîtrisez bien la tension du fil sur l’aiguille. Ainsi, il est conseillé de travailler sur un tambour et de fixer celui-ci sur une table. Si vous n’avez pas encore cet accessoire dans votre trousse, il faudra vous dénicher un dans votre magasin de couture ou bien pour avoir plus de conseils, achetez chez une mercerie en ligne broderie qui vend des kits complets broderies. C’est un outil essentiel pour broder comme un pro.

Tout savoir sur les points de remplissage

Comme son nom l’indique, les points de remplissages servent à remplir une surface entièrement ou partiellement. La surface à couvrir peut être grande ou petite selon votre dessin. On a le passé plat, qui consiste à broder des points très proches de façon à ce qu’on n’aperçoive pas le tissu ou la toile en dessous. Un autre point de remplissage, bien connu, est le point de feston. Outre le remplissage de surface, il permet aussi de broder les bordures et de faire du lettrage.

Bref, il existe trois catégories de points en broderie : les points linéaires, les points isolés et les points de remplissage. La première permet de tracer une ligne de votre dessin (y compris les contours), la seconde pour broder seul (rose, pétale de fleur, feuille…), et le dernier est utilisé pour remplir une surface.

Pour que votre ouvrage soit beau à regarder, faites attention à la régularité des points.