Comment bien choisir son revêtement de toiture?

Le revêtement de toiture doit être choisi convenablement. Un toit de mauvaise qualité impacte négativement sur le confort et la performance énergétique de la maison. Au contraire, un revêtement de qualité réduit considérablement les pertes de chaleur provenant de l’intérieur. À côté des solutions classiques, il existe désormais des alternatives plus intéressantes en termes d’esthétisme et de performance. Divers critères sont ainsi à prendre en compte pour bien choisir.

Les types de revêtement de toiture les plus prisés

En France on distingue traditionnellement deux types de revêtement de toiture, les tuiles et les feuilles de métaux zingués.

Les tuiles en terre cuite

Avec l’arrivée des toits en zinc, on a assisté il y a quelques années à une perte d’intérêt pour la terre cuite en France. Les premiers sont en effet faciles à poser, durables, et offrent une durée de vie convenable. Toutefois, ils manquent d’esthétisme. Récemment on constate un retour de l’attrait pour les tuiles auprès des Français. La terre cuite séduit par sa simplicité et par ses couleurs qui changent avec le temps. Elles apportent une certaine élégance aux maisons. Les tuiles conviennent généralement aux maisons qui se situent près des côtes. Elles sont insensibles aux effets de l’air marin. Le nombre de tuiles et leur envergure dépendent des caractéristiques du toit. Il est recommandé d’ailleurs de faire appel à une entreprise de couverture pour un travail de précision.

Par contre la terre cuite supporte mal au froid. Elle ne convient pas trop aux zones trop enneigées. Il est peu recommandable de l’utiliser comme couverture de toit. La terre cuite se fissure rapidement en cas de trop brusque changement de température.

Les feuilles de tôle zinguées

Les feuilles de métal zinguées sont très répandues. Cela vient en grande partie de leur prix. Ce matériau est largement plus abordable que la terre cuite. Il est aussi produit en chaîne, ce qui le rend plus disponible. Les lamelles de zinc sont aussi de très grande envergure, ce qui facilite leur mensuration. Il n’y a alors pas de dépenses imprévues comme c’est le cas avec les tuiles lorsque celles-ci ne sont pas de nombre suffisant. L’inconvénient du zinc réside dans le fait qu’il n’apporte aucune plus-value quelconque en matière de performance thermique. Il est nécessaire de le combiner avec un autre isolant.

Les points importants à observer dans le choix de la couverture

Il ne faut pas choisir au hasard le revêtement du toit. Mieux vaut faire son choix en tenant compte de certains paramètres.

On doit opter d’abord pour un revêtement adapté au type de charpente de la maison. Par exemple la charpente en fermette est plus fragile. Elle ne supporte pas une couverture trop lourde. Il est plus judicieux par ailleurs de demander conseil à un professionnel pour savoir si l’ossature du toit est capable d’accueillir le revêtement que l’on a choisi.

De plus, certaines localités prohibent les couvertures comme la tôle ou les autres types de matériaux similaires. Il est important alors de bien se renseigner notamment concernant les règles contenues dans le plan d’urbanisme en vigueur.