Comment se passe une hospitalisation à domicile ?

Quand une personne est gravement malade ou a subi un accident grave, elle doit être hospitalisée. Dans certains cas, il y a des patients qui choisissent de se faire soigner chez eux, même s’ils sont dans un état critique. Peut-on alors parler d’une hospitalisation lorsque les soins intensifs ont lieu au domicile du patient ?

Qu’est-ce qu’une hospitalisation ?

Une hospitalisation est le fait d’être admis dans un établissement de santé, que ce soit une clinique ou un hôpital public. Une hospitalisation complète (ou hospitalisation conventionnelle) signifie que le patient va passer au moins une nuit entre les murs de l’hôpital. Il va être hébergé et installé dans un lit. Il sera alors seul dans sa chambre ou partager une chambre commune avec d’autres patients. Les frais d’hospitalisations sont à 80% pris en charge par l’assurance maladie si l’hospitalisé en a une. Bien entendu, il faudra avancer les frais. Ces derniers seront ensuite remboursés par l’assureur sur présentation du bon de sortie de l’hôpital.

Quand est-ce qu’il faut être hospitalisé ?

L’hospitalisation est une initiative prise par le médecin qui a constaté la nécessité de traitements complexe et d’un suivi médical particulier. On hospitalise également le patient qui est en danger et qui requiert une prise en charge. Dans la plupart des hôpitaux, il y a toujours un service d’urgence pour intervenir pour les cas d’état grave nécessitant une intervention instantanée. Néanmoins, il n’est pas interdit d’envoyer un patient à l’hôpital à sa demande, dans le but de vouloir guérir plus vite d’une maladie. A noter que certains patients se sentent plus en sécurité quand ils sont surveillés de près lorsqu’ils sont malades. C’est donc ici une question d’assurance morale.

Suivre des soins intensifs chez soi comme à l’hôpital

Il est tout à fait possible d’avoir recours à des soins dignes de la qualité de ceux dont on pourrait bénéficier dans un établissement de santé. On parle alors d’hospitalisation à domicile (HAD). C’est une façon d’éviter ou de raccourci une hospitalisation. Pour ce faire, il faut effectuer une demande d’HAD.  Ces soins sont également pris en charge par son assurance santé. Pour bénéficier d’une HAD, il faut remplir 3 conditions :

Il faut commencer par être hospitalisé et qu’ensuite le médecin estime que les soins peuvent être poursuivis chez soi. Oui bien, il peut juger que l’état du patient n’exige pas qu’il reste à l’hôpital.

Il faut que les conditions du domicile permettent l’HAD. C’est alors l’assistante sociale qui mènera l’enquête et qui jugera de la faisabilité.

La personne hospitalisée et ses proches doivent donner leur accord

Une HAD doit être prescrite par le médecin traitant ou le médecin hospitalier. La décision est prise après consultation ou à la suite d’une hospitalisation dans un service de soins.

Dans le cadre d’une HAD, le matériel et les fournitures nécessaires pour les soins sont livrés au domicile du patient par l’établissement de santé ou par un prestataire extérieur. Bien entendu, des soins infirmier à domicile viendront accessoirement avec le tout.