Formation AIPR opérateur

La mise en place de la réforme de protection à l’endommagement des réseaux sur les chantiers, a rendu obligatoire que dans le cadre de travaux, au moins un concepteur, un encadrant ou un opérateur de chantier soit formé à l’AIPR : Autorisation d’Intervention à Proximité de Réseaux.

Depuis 2019, il est nécessaire que tous les opérateurs de chantier soient titulaires d’une AIPR.

Le but à travers la formation est de connaitre la réglementation de la conduction de travaux à proximité des réseaux, le guide technique ainsi qu’identifier les dangers et les précautions à avoir pour définir la méthode de travail à appliquer. La formation de 7h effectuée en une journée est validée à la suite d’un examen AIPR encadrant d’une heure en QCM.

Qui sont les opérateurs d’un chantier ?

Les opérateurs sont les exécutants de travaux tels que les conducteurs d’engins, de nacelles, grues, bétonnières, les ouvriers en travaux publics, les canalisateurs, les suiveurs… Ce sont toutes ces personnes qui agissent sur le chantier à proximité des réseaux, les opérateurs sont ceux qui souvent sont amenés à intervenir en travaux urgents, dispensés de DT et DICT, d’où la nécessité d’être formés AIPR. La DT étant la déclaration de travaux et la DICT la déclaration d’intention de commencement de travaux, elles sont expliquées plus en détail dans la réforme de protection à l’endommagement.

Formation AIPR opérateur :

La formation AIPR se fait dans n’importe quel centre de formation agréé par le ministère de transition écologique et solidaire, certains centres la proposent en ligne. Sa validité est de 5 ans, renouvelables, et tout manquement peut mener à une sanction du chargé de l’exécution des travaux, comme elle est obligatoire, elle peut être financée par le compte personnel de formation. C’est au maitre d’œuvres de vérifier que chacun des opérateurs détienne une formation AIPR. Nous nous intéressons en particulier à la formation AIPR opérateur.

Le programme de la formation englobe théoriquement tous les points de la réforme de protection à l’endommagement des réseaux, que pourrait rencontrer l’opérateur sur le chantier, il doit connaitre ses obligations et ses responsabilités ainsi que tout ce qui concerne les déclarations DT et DICT (repères, acteurs de la réforme, réseaux concernés, acteurs, dispenses, fonctionnement des systèmes…). Il est également informé sur la réglementation AIPR et sur l’exécution des travaux (marquage, piquetage, urgence de travaux, reconnaissance sur terrain, dommages, arrêt de chantier…).  Des QCM gratuits sont disponibles en ligne pour ceux qui souhaitent s’entrainer avant d’obtenir leur AIPR, la condition d’obtention est d’obtenir au moins 36/40.

Les opérateurs étant directement exposés aux éventuels dangers sur le chantier, ils doivent avoir la capacité d’évaluer et d’anticiper les dangers. A l’issue de la formation AIPR opérateur, ils sont capables de faire la différence entre les types de réseaux enterrés ou aériens, d’être conscients des différents risques qui leur sont liés, de savoir se protéger individuellement et collectivement par la maitrise des marquages, de savoir quand alerter les encadrants en cas de situation risquée, mais également de s’appliquer pour ne pas endommager les réseaux existants sur le chantier.

Autre détail et non pas des moindres, les opérateurs sont en contact avec les différentes professions du bâtiment sur le chantier, un opérateur formé AIPR permet donc de bien rappeler les consignes à appliquer pour la sécurité de tous et permet une bonne coordination au sein des équipes.

Que l’on soit concepteur, encadrant ou opérateur, il est indispensable de faire passer la sécurité de tous en premier pour pouvoir bien mener des travaux à proximité de réseaux. La formation AIPR est donc primordiale pour réduire davantage les endommagements des réseaux.