Quel parcours choisir pour devenir un bon menuisier ?

La tendance étant aux matériaux nobles ces dernières années, la menuiserie est devenue un poste majeur aussi bien dans le domaine de la construction que celui de la rénovation. Actuellement, les services du menuisier sont pratiquement indispensables dans le milieu des BTP.
Séduits par le dynamisme et le potentiel de cette branche d’activité, les jeunes et les professionnels en reconversion sont nombreux à orienter leur plan de carrière vers ce métier. Quel parcours doit-on emprunter pour devenir un bon menuisier ? En quoi consiste réellement cette profession ? Retrouvez toutes nos réponses dans cet article.

Choisir sa spécialité

Si le métier de est généralement assimilé à tout ce qui concerne le travail du bois, il se décline en réalité en plusieurs professions selon la spécialité de l’artisan. Si vous voulez devenir un bon menuisier, la première étape consiste donc à choisir la branche dans laquelle vous allez évoluer. Actuellement, vous avez le choix parmi trois grandes options :

  • Le menuisier ébéniste

Il est spécialisé dans la fabrication des meubles sur mesure et des éléments de second œuvre. Du choix du bois à la réalisation des finitions en passant par la conception des plans de fabrication, la découpe et la confection, le professionnel peut être amené à effectuer diverses tâches pour mener à bien sa mission.

  • Le menuisier bâtiment (menuisier poseur ou menuisier agenceur)

Dans le cas du menuisier poseur ou menuisier agenceur, sa polyvalence lui permet d’intervenir dans de nombreux domaines et de travailler différentes matières. Son champ d’intervention est assez large. Outre le choix des matériaux, la réalisation des plans et la confection, le spécialiste a aussi le savoir-faire requis pour pouvoir proposer des idées en ce qui concerne l’agencement intérieur, l’aménagement extérieur et la rénovation.

  • Le menuisier parqueteur

Le travail du menuisier parqueteur est, comme son nom l’indique, axé sur la rénovation, le remplacement et la pose des parquets. Diagnostic, entretien, réparation ou changement des supports, le professionnel peut prendre en charge l’intégralité du projet.

Suivre une formation dédiée

Ce métier ne s’improvise pas. C’est une profession qui nécessite des compétences techniques avérées et un savoir-faire assez spécifique. Vous l’aurez sûrement compris, il vous faudra donc suivre une formation dédiée pour pouvoir y accéder.

Le parcours le plus simple est celui du CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) qui dure deux ans et qui est accessible dès la fin de la 3ème. L’apprenant peut ensuite poursuivre sa formation menuisier afin d’obtenir son BP (Brevet professionnel). Ce diplôme est particulièrement intéressant si le futur professionnel souhaite occuper des postes à responsabilités, comme celui de chef d’équipe ou de chef de chantier, après ses études.