Les différentes modes de garde pour votre enfant

À cause de leurs contraintes professionnelles, de nombreux parents choisissent de confier leurs enfants à des professionnels de la puériculture. Mais encore faut-il trouver la bonne structure d’accueil qui s’occupera de l’éveil et du bien-être de l’enfant. Pour vous aider, voici une information sur les différentes modes de garde existantes.

Crèche d’entreprise

La creche d’entreprise est spécialisée dans l’accueil des enfants du personnel d’une ou plusieurs organisations (entreprises, services publics, etc.). Son personnel est composé d’éducateurs spécialisés, de puéricultrices, d’infirmiers et d’autres professionnels de la petite enfance.

Ce type d’établissement est très apprécié des salariés grâce à leurs nombreux avantages. Elle pallie le manque de place dans les crèches collectives. Elle facilite la reprise de travail après la maternité. Et elle fait diminuer le stress des parents vu que l’enfant se trouve près de leur bureau.

Les parents ont beaucoup de possibilités quant au choix d’une crèched’entreprise. Ils peuvent opter pour un établissement au sein des locaux de l’entreprise, près de leur domicile ou près de celui qui va récupérer l’enfant (conjoint, grand-parent, proche).

Micro crèche

La micro crèche est destiné aux enfants âgés de 2 mois à 6 ans. Cette structure pratique un horaire souple. Elle est ouverte de 8 h à 18 h, mais parfois, elle garde les enfants jusqu’à 20 h pour aider certains parents.

Ce type de garderie accueille un nombre limité d’enfants. Seulement 10 inscrits, regroupés dans une section unique, sans distinction d’âge ni de compétence. Ils s’y épanouissent grâce à des jeux et des activités stimulantes dans un cadre plus sécurisant.

L’inscription dans une micro crèche est ouverte à tout moment, à condition qu’il y a encore de place disponible. L’enfant y est admis dès la fin du congé de maternité.

Halte-garderie

La halte-garderie est une alternative destinée aux parents qui ont besoin d’une garde ponctuelle ou temporaire de leurs enfants. C’est le cas par exemple des parents divorcés qui doivent jongler entre leur emploi du temps et la garde alternée.

Si l’établissement est géré par la municipalité, l’enfant a droit à 3 demi-journées maximum par semaine. Les structures privées quant à elles pratiquent une durée d’accueil plus souple.

L’inscription dans cette structure se fait auprès du service de la mairie ou directement à l’établissement. Il y a aussi la halte-garderie itinérante qui utilise une voiture ou un local mis à disposition par la collectivité locale.

Crèche parentale

La crèche parentale est née d’une association de parents. Ce sont ces derniers qui gèrent l’établissement. Elle accueille une vingtaine d’enfants de 2 à 4 ans.

Les parents participent à la garde des enfants. Ils sont aidés dans leur rôle par une équipe de professionnels de la petite enfance et de la santé. Les parents retenus par des obligations professionnelles durant les jours ouvrables ont des difficultés à intégrer ce genre d’établissement. En effet, chacun doit consacrer au moins une demi-journée par semaine pour garder les enfants.

Les parents membres de la crèche parentale doivent également participer au fonctionnement de celle-ci (comptabilité, administration, entretien, etc.).

Jardin d’enfants

C’est une alternative adaptée aux enfants un peu plus âgés (2 ans à 6 ans). Les parents peuvent inscrire leurs progénitures de façon occasionnelle ou régulière (demi-journée ou journée complète pendant 1 à 5 jours par semaine).

Les programmes d’éveil dans les jardins d’enfants favorisent la socialisation des enfants. Ces derniers y sont préparés pour leur scolarisation future. Ils y bénéficient d’un encadrement plus important, soit un adulte pour 8 à 12 enfants.

Le jardin d’enfants peut accueillir une quarantaine d’inscrits. Il faut bien choisir son jardin d’enfants puisque certains établissements ne sont ouverts que par beau temps. C’est le cas des jardins d’enfants en extérieur.