Élagage d’arbre fruitier : les principes de base

Le plus souvent, les propriétaires choisissent de planter des arbres fruitiers dans leurs jardins. Cela permet à la fois avoir les avantages des arbres ornementaux et de bénéficier de fruit.

Pour avoir des fruits en profusion et de bonne qualité, effectuer un élagage de fructification peut être parfois obligatoire. Ce dernier est une technique qui consiste à tailler certaines branches d’un arbre. Voyons ensemble quelques principes de base à respecter pour réussir un élagage sur un arbre fruitier.

L’utilité d’un élagage de fructification

Un arbre fruitier peut nécessiter des entretiens pour optimiser la production de fruit. Arroser et fertiliser peuvent ne pas suffire à assurer un bon rendement, tailler peut aussi être incontournable.

Un élagage de fructification permet de restructurer un arbre. Les tailles visent à l’alléger en le délestant des branches mortes, cassées et inutiles qui peuvent gêner et gaspiller de la sève. Ainsi, les branches fructifères seront mieux nourries, améliorant la production de fruit. Tailler les arbres fruitiers permet de stimuler la croissance des branches latérales proches des branches maitresses.

Quand faire un élagage de fructification ?

L’élagage de fructification ne s’improvise pas, une bonne préparation et une planification sont indispensables. Une bonne connaissance sur le type d’arbre, sa résistance, sur le cycle de production, la vitesse de croissance et de développement, ou encore le temps nécessaire à la maturation est requise. Chaque variété d’arbres a en fait sa période idéale d’élagage.

Une taille de fructification ne peut se faire que lorsque tous les fruits de la précédente récolte ont été enlevés. De plus, il est préférable d’attendre que l’arbre soit en période de repos. Une taille hivernale, mais hors période de gel, est ainsi conseillée, soit de janvier à avril. Une taille complémentaire peut aussi se faire en été pour assurer un bon résultat.

La fréquence de la taille de fructification varie en fonction de la capacité de production de l’arbre. Certains types d’arbres requièrent une taille annuelle, d’autres n’ont ont besoin que tous les 3 à 4 ans.

Comment faire un élagage de fructification?

Il est important de savoir identifier les branches à tailler. Il y a celles qui portent des yeux à bois et celles qui portent des boutons à fleurs. Celles qui ont des bourgeons à fleurs sont celles à conserver. Le nombre de bourgeons sur chaque branche est alors à adapter avec sa taille. En général c’est 3 à 5 boutons par rameau.

Il faut veiller à tailler au-dessus d’un bourgeon tourné vers l’extérieur afin d’éviter une pousse centripète.

L’élagage de fructification consiste aussi à éclaircir et aérer l’arbre en taillant les branches gênantes. Ce sont celles qui pointent vers l’intérieur, ou celles qui gênent la pénétration du vent et des rayons de soleil nécessaire à la maturation.

L’application de mastic réparateur est aussi conseillée pour optimiser la cicatrisation des plaies laissées par les coupes.

Etant donné que les travaux d’élagage de fructification ne peuvent pas se faire n’importe comment, il est conseillé de confier ces opérations à une entreprise d’élagage pour s’assurer que l’arbre fruit ne périsse pas.