Les différents composants de la scie sauteuse

Les pièces de base d’une scie sauteuse, et ce qui nous permet de la régler, de la faire fonctionner et de travailler avec, sont les suivantes. Il s’agit des pièces que toutes les scies sauteuses possèdent, plus certaines que seuls certains modèles apportent.

La gâchette 

Elle sert à actionner la scie sauteuse. Contrairement à d’autres outils électriques tels que la perceuse, elle n’est généralement pas utilisée pour régler la vitesse, mais a seulement une position marche ou arrêt. Et je dis qu’ils ne se réfèrent pas habituellement à la régulation en appuyant sur la gâchette avec plus ou moins de force. Parce que parfois, s’ils apportent la roue typique pour réguler la vitesse. Cela peut être sur la gâchette elle-même ou sur le dessus de la machine.

Le bouton de verrouillage de la gâchette 

Il n’est généralement pas beaucoup utilisé, car les coupes qui sont habituellement faites avec la scie sauteuse ne sont généralement pas très longues. Mais pour les coupes longues, on peut verrouiller la gâchette avec ce bouton. Et bien que cela puisse sembler un mensonge, le fait de ne pas avoir à appuyer sur la gâchette nous permet de travailler plus confortablement et de manière plus reposée. Ce que nous faisons, c’est appuyer sur la gâchette, puis sur le bouton. Nous relâchons les deux et la gâchette est verrouillée. Et dès que nous appuyons à nouveau sur la gâchette, elle se déverrouille.

Le système d’ancrage de la lame de coupe 

C’est le système dans lequel est fixée la lame de coupe des scies sauteuses. Et de là, le mouvement de va-et-vient est transmis à la lame.

Ces systèmes peuvent varier à l’extérieur et à l’intérieur pour chaque marque et pour chaque modèle de sauteuse. Ainsi, l’intérieur de ces systèmes d’ancrage détermine les modèles de lame de coupe que nous pouvons utiliser (nous devons tenir compte de la forme de la partie supérieure de la lame, qui entre dans le système d’ancrage. Nous les verrons plus tard).

Et pour ce qui est de la forme extérieure, là nous pouvons trouver encore plus de différences entre les différentes machines : des premiers systèmes d’ancrage avec une vis, en passant par des systèmes à levier, d’autres qui doivent être pressés des deux côtés de la feuille, ou même des systèmes qui tournent et éjectent la lame de coupe par la seule action d’un ressort. Ces derniers sont très appréciés si la lame de coupe est trop chaude.

La roue de guidage de la lame de coupe 

Il s’agit d’une petite roue métallique munie d’une rainure qui permet de maintenir la lame de coupe à la verticale et que le mécanisme d’accrochage de la lame ne soit pas forcé. Bien que, comme beaucoup d’entre nous le savent déjà, tout ce que nous souhaitons n’aide pas et les coupes ne sortent parfois pas verticalement.

De même, dans les scies sauteuses pendulaires, c’est elle qui contribue à donner le mouvement pendulaire à la lame.

La base métallique ou patin

C’est la base sur laquelle repose la scie sauteuse. Et cette base ou patin doit toujours être bien appuyée contre le bois à couper pour éviter que la scie ne saute. On y trouve les rainures et les boutons pour fixer un guide latéral parallèle. Et dans le patin, nous avons aussi généralement le système pour changer l’inclinaison de la lame de coupe. Plus de détails dans le numéro 11 de cette liste.

La prise d’aspiration 

Prise pour connecter le tube d’aspiration du système d’aspiration que nous avons dans l’atelier. Cela permet de réduire la poussière de sciure dans l’air et de garder la ligne de coupe propre pour que vous puissiez voir où nous coupons. Mais au contraire, cela rend l’opération avec la scie sauteuse très difficile, car le tube pousse généralement la scie sur les côtés. Je préfère donc mettre un masque.

En tout cas, si vous travaillez à l’intérieur, vous préférez sûrement le tube d’aspiration. Un tube lisse serait d’une grande utilité, car les tubes typiques avec les anneaux qui permettent de les plier facilement sont continuellement accrochés au bois à couper.