En quoi la géotechnique étude fondation qualité est-elle nécessaire?

L’étude géotechnique est un investissement intelligent. Elle consiste à étudier le sol. Ce qui permet de déterminer avec exactitude le type de fondation requis pour l’emplacement de la future construction. La géotechnique fondation qualité est primordiale afin d’assurer la solidité d’une fondation.

Pourquoi la géotechnique étude fondation qualité est primordiale pour une fondation de bonne qualité ?

Une absence de la géotechnique étude fondation qualité peut conduire à de nombreux imprévus. A citer un affaissement du terrain, des retards de construction, un remblai non prévu. Ces imprévus peuvent survenir pendant ou après la réalisation du projet.

Les sols ne sont pas standards. Toutes les fondations ne sont pas adaptées à un type de sol. Ainsi, si une fondation n’est pas conçue spécifiquement pour le sol, ça causera beaucoup de dégâts. Ce qui engendrera par la suite des réparations imposantes ou dans le pire des cas impossibles à réaliser.

Si un jour on compte vendre le bâtiment par exemple, on a besoin de la preuve d’une étude géotechnique. En effet, les documents fournis par les ingénieurs lors de l’étude sont une grande assurance pour les acheteurs. Ces derniers leurs permettent de vérifier si la construction est solide et suit les normes.

Quels sont les résultats géotechniques déterminants pour la construction ?

La géotechnique étude fondation qualité fournit des informations multiples. Comme la capacité portante du sol, la profondeur du roc et les types de sols en place. Elle détermine également la catégorie d’emplacement sismique.

Qui peut réaliser la géotechnique étude fondation qualité et comment ?

C’est le travail des bureaux d’étude et des laboratoires géotechniques. Ces laboratoires géotechniques et ses bureaux d’étude ont en leur possession des matériels mais également des experts. Ce sont des ingénieurs et des techniciens spécialisés dans un ou plusieurs domaines. La plupart du temps, les bureaux d’étude et les laboratoires sont multidisciplinaires.

Les étapes globales de sa réalisation :

Les laboratoires géotechniques suivent une norme spécifique durant leurs interventions. La norme est obtenue à partir de la classification normalisée des missions géotechniques. Elle est divisée en cinq missions dont G1, G2, G3, G4 et G5. La référence de cette classification normalisée est NF 94-500.

En effet, les études géotechniques préalables se subdivisent en deux parties. La première phase s’agit de l’étude de Site tandis que les principes généraux de la construction constituent la deuxième. Ce sont les sous-étapes dans la mission G1. Les études préalables définissent les principes généraux qu’on peut envisager pour le projet.

La mission G2 s’agit de l’étude géotechnique de conception. Elle se subdivise en trois phases. Ce sont la phase d’avant-projet G2 AVP, la phase projet G2 PRO et la phase DCE/ACT. Cette phase fournit une première approche des quantités, des coûts et des délais d’exécution de ces ouvrages.

La mission G3 se compose de deux phases : la phase d’étude et la phase de suivi. Elle permet de réduire les risques géotechniques résiduels. La mission G3 met également en œuvre les mesures correctives d’adaptation ou d’optimisation.

La phase de supervision de l’étude d’exécution et la phase de supervision du suivi d’exécution composent la mission G4. La mission G5 qui est la dernière se charge du diagnostic géotechnique.