Les travaux agricoles d’été

Même si le domaine agricole connaît aujourd’hui une grande évolution, beaucoup d’agriculteurs font encore certains travaux à des périodes bien précises. Dans ce dossier, nous allons plus nous concentrer ce qu’ils font pendant l’été.

La fenaison

Les agriculteurs ayant de grandes exploitations commencent leur été avec la fenaison. On regroupe dans cette activité tous les travaux relatifs à la récolte du foin. Pour faciliter le travail, on fait intervenir une faucheuse pour la coupe de l’herbe. Telle qu’elle, cette herbe peut servir pour faire du préfané. Cette dernière va directement être emballée dans un film plastique pour provoquer la fermentation. Si l’herbe passe par l’étape de séchage au soleil, elle va faire du foin. Dans ce cas-là, le travail de l’agriculteur va se poursuivre dans le ramassage et le pressage pour faire un ballot de foin qui va être stocké dans un lieu sec. Le préfané sera également emballé à l’abri de l’air dans un film plastique qui permet de conserver facilement l’herbe humide en provoquant une fermentation. Il ne faut pas confondre la fenaison avec la moisson qui concerne la récolte des céréales. De ce travail, on n’aura pas du foin, mais de la paille. En savoir plus sur le matériel agricole nécessaire.

La pulvérisation

Même si vous n’êtes pas un expert en agriculture, vous avez une idée de ce qu’on fait avec la pulvérisation. Il s’agit d’une opération consistant à appliquer des traitements sur les cultures pour lutter contre les invasions d’insectes, de parasites, des mauvaises herbes ainsi que contre les maladies. Il faut aussi savoir que la pulvérisation va également permettre à certaines cultures de fertiliser leurs feuillages. Dans votre petit potager, vous pouvez avoir recours au pulvérisateur portatif, mais chez les agriculteurs, on peut utiliser un pulvérisateur traîné ou un pulvérisateur à ultrasons. Les équipements utilisés ne sont pas tous les mêmes. Sur les modèles les plus performants, il est possible de régler la pression du produit à pulvériser.

La moisson

Quelques semaines après la fenaison, les agriculteurs attaquent la moisson. Ils attendent que le soleil soit bien présent et que les céréales soient bien mûres. Là aussi, si on a une grande exploitation, la moisson commence par les orges pour l’alimentation du bétail. Le travail se poursuit par la suite avec le colza et le froment. Avant toute moisson, il faut s’assurer que les graines soient bien mûres et sèches, car si ce n’est pas le cas, elles peuvent germer. Il faut donc attendre le bon moment pour la récolte. Pour ce travail, on utilise la moissonneuse. Cet outil se charge de couper les épis, de séparer les grains de la tige, de souffler les poussières et de rejeter la paille.

Le déchaumage

Il s’agit d’un travail de préparation superficielle du sol. Pour ce faire, on arrache et on enfouit les plantes levées, les chaumes et les restes de paille pour booster leur décomposition. Pour effectuer ce travail, les agriculteurs utilisent un déchaumeur qui peut être à disque ou à dents. Certains se munissent de cultivateur, de pulvérisateur et de charrue déchaumeuse.

Le semis des CIPAN

A la fin de l’été, certains agriculteurs lancent le semis des CIPAN. Si vous n’êtes pas agriculteur, le terme CIPAN vous est peut-être nouveau. Il s’agit du sigle de culture intermédiaire pièges à nitrate. C’est une culture temporaire de plantes à croissance rapide pour protéger le sol entre deux cultures importantes. Pour ce semis, l’agriculteur a un grand nombre de choix. Il peut prendre des espèces fourragères annuelles à croissance comme les brassicacées, les fabacées et les poacées. Ils peuvent également se permettre de mettre en terre du phacélie, de la consoude, de l’ortie, du tournesol, du nyger ou du sarrasin.