Le nickelage chimique pour une plus grande longévité des pièces mécaniques

Le nickelage chimique, également appelé nickelage autocatalytique ou sans courant, est un procédé spécial dans lequel le nickel est précipité pour protéger les pièces mécaniques. Aucun courant n’est utilisé dans ce processus. Le procédé spécial de nickelage crée une réaction autocatalytique, qui aboutit finalement à une couche de nickel solide.

Le nickelage chimique est une technique qui est fréquemment utilisée dans diverses activités industrielles. Le processus est extrêmement complexe, dans lequel de nombreux éléments différents doivent être pris en compte. Pensez au pH, à la température, à la nature du substrat et à la composition des bains de nickel. Ce n’est que lorsque tout sera en parfaite harmonie que le meilleur résultat sera obtenu. Mais quel est exactement l’avantage du nickelage chimique ? Et quel est son effet positif sur l’environnement ?

Les avantages en un coup d’œil

Le nickelage chimique est utilisé pour de nombreuses activités industrielles. La méthode de création d’une réaction autocatalytique sans courant est très populaire. Bien sûr, ce n’est pas sans raison. Le nickelage chimique présente de nombreux avantages :

  • Le procédé de nickelage chimique est principalement utilisé pour rendre les pièces résistantes à la corrosion et à l’usure. En conséquence, ils durent plus longtemps et doivent être remplacés moins vite. Non seulement bon pour le portefeuille, mais aussi pour l’environnement !
  • Au cours du processus, il est possible de transmettre des souhaits spécifiques concernant les propriétés des pièces. Par exemple, le revêtement de surface peut être ajusté selon vos souhaits, vous donnant la dureté ou la résistance à la corrosion nécessaire.
  • Le nickelage chimique est un procédé sans courant. Une réaction chimique est créée par la mise en place d’un juste équilibre entre les matériaux. Ainsi, l’environnement n’est pas inutilement affecté pendant le processus.
Flacons, Erlenmeyer, Chimie, Laboratoire, La Science

Le nickelage chimique : comment ça marche ?

Il n’existe pas de procédé standard de nickelage chimique. Chaque entreprise qui offre ce service utilisera également une technique différente. En substance, il existe 4 méthodes différentes :

  • La technique dite « Bad Rough ». Au cours de ce processus, il n’y a qu’un revêtement léger et durable. Cette technique est principalement destinée aux pièces qui ne seront pas utilisées pendant une longue période et qui seront stockées pour le moment. En utilisant cette technique, on évite que la corrosion n’affecte la pièce. De cette manière, il peut également être utilisé de manière optimale plus tard dans le temps. Attention : dans cette application, la pièce ne doit pas être soumise à une pression mécanique élevée.
  • Avez-vous besoin d’une protection supplémentaire pour maintenir vos pièces mécaniques en parfait état ? Il est alors judicieux d’opter également pour un traitement thermique léger. Le nickel chimique adhérera mieux à la surface et les pièces pourront résister à une plus grande pression mécanique.
  • Les pièces peuvent également être soumises à un traitement thermique d’au moins 300 degrés Celsius. Cela augmentera considérablement la dureté du nickel. Notamment par rapport à la technique du « Bad Rough ». Lorsque les pièces sont soumises à une forte pression mécanique, ce traitement peut augmenter considérablement la durée de vie des pièces.
  • Les pièces sont-elles utilisées dans des applications mécaniques sévères ? Et l’environnement peut-il rapidement provoquer de la corrosion ? Il est alors sage de choisir l’option « la plus agressive » : le nickelage chimique par diffusion. Vous pouvez ainsi bénéficier d’une résistance à la corrosion et d’une dureté optimales, de sorte que les pièces restent belles et fonctionnent de manière optimale plus longtemps.

Vous êtes intéressé par les possibilités de nickelage chimique ? Contactez ensuite un spécialiste dans ce domaine et informez-vous.