Tout savoir sur le ramonage de cheminée

Le ramonage de cheminée est une obligation légale qui doit être effectuée au moins deux fois par an. Selon les assureurs, la majorité des incendies d’habitation sont le plus souvent provoqués par un feu venant de la cheminée. D’où la nécessité de pratiquer le ramonage. Ainsi, le ramonage fait partie des précautions permettant d’éviter les incendies. Cet article vous apporte des explications rationnelles sur le sujet.

Pourquoi faut-il procéder au ramonage de la cheminée?

La cheminée fait partie du système de chauffage. Le ramonage consiste à la nettoyer dans son intégralité. En effet, cette opération prévient l’apparition d’éventuels dysfonctionnements pouvant survenir. Ainsi, le ramonage est donc indispensable, bien pour des raisons de sécurité que de propreté. En effet, avec le temps, le chauffage accumule plusieurs milliers de particules. Ce sont les cendres et les dépôts qui peuvent provoquer toutes sortes d’accidents. Ces saletés génèrent très couramment l’incendie. Mais aussi, il peut engendrer l’intoxication au monoxyde de carbone. C’est la raison pour laquelle le ramonage vous permet de participer à la réduction de la pollution générée dans le monde. Il réduit également votre consommation de combustible d’un taux de 7 à 10 %. Ainsi, effectuer de temps en temps du ramonage vous épargnera sûrement de ce genre d’accident. Par ailleurs, il est vivement recommandé de faire appel à ce ramoneur dans le 59 afin d’offrir le meilleur tirage à votre chauffage. En plus de cela, un certificat de ramonage vous sera remis à la fin ramonage. Celui-ci vous servira de preuve auprès de l’assurance, en cas d’incendie.

Ramonage : quand faut-il le faire ?

Le ramonage est une obligation et elle figure dans le règlement sanitaire interdépartemental. Avant d’envisager un ramonage, il est primordial de se rendre à la Mairie pour avoir des renseignements relatifs à cette opération. À savoir que l’obligation d’effectuer du ramonage dépend surtout du type de chauffage. Que votre chauffage soit une cheminée classique, une poêle à bois, une poêle à granuler ou une chaudière, il se doit d’effectuer un ramonage au moins une fois par an. Concernant la période, le printemps est à privilégier. Il est également possible de réaliser le ramonage pendant l’été et d’éviter d’attendre l’automne.

La réglementation du ramonage

La réglementation applicable au ramonage est disponible en local par le biais d’un arrêté préfectoral ou municipal. Une règle qui se figure dans les règlements sanitaires généraux et qui sont consultables auprès de la mairie. Entre locataire et propriétaire, c’est à la responsabilité du locataire d’effectuer le ramonage, bien qu’il soit l’occupant. D’ailleurs, il existe bel et bien une amende pour ceux qui ne respectent pas les obligations imposées par l’état. D’où l’utilité de l’attestation de fin de ramonage.

Les techniques de ramonage

La technique de ramonage s’effectue différemment selon le type de chauffage.

En ce qui concerne le ramonage d’un conduit de cheminée, il existe deux possibilités de ramonage, dont le ramonage mécanique et le ramonage chimique.

  • Le ramonage d’un poêle : qu’il s’agisse d’un poêle à bois ou à granulés, le ramonage peut se faire soi en mode simple ou complet. Le premier consiste à effectuer un simple entretien et le second un nettoyage total.
  • Le ramonage de la chaudière : concernant ce type de chauffage, le rôle du ramoneur est de le nettoyer ainsi que de vérifier la suite des travaux.