Sylvie Laroche : L’Armée du Salut ouvre la voie de la pauvreté à l’emploi

Les troubles de la santé mentale et de la toxicomanie touchent 37 % des hommes et 32 % des femmes sans abri.

De nombreux prestataires de services n’ont ni l’expérience ni la formation nécessaire pour faire face à l’impact difficile de ces problèmes, et ils ne savent pas non plus quels emplois donnés aux personnes qui souffrent d’une maladie mentale ou d’un traumatisme antérieur. Les explications de Sylvie Laroche Armee du Salut.

Supplément d’éducation et de compétences

L’Armée du Salut identifie les forces et les capacités de l’individu pour un meilleur appariement à l’emploi.

En aidant les gens à poursuivre et à compléter leurs études, leur formation, leurs certifications et autres conditions préalables à un emploi rémunéré, nous éliminons les obstacles à la qualification qui se dressent sur leur chemin. Sylvie Laroche Armee du Salut explique : pour ceux qui ont des problèmes de santé mentale ou de toxicomanie, nous les aidons à trouver le traitement et/ou les médicaments dont ils ont besoin pour donner le meilleur d’eux-mêmes.

Aide au placement

En donnant aux personnes dans le besoin un curriculum vitae, une entrevue et une aide au placement, nous les aidons à trouver un emploi productif pour un salaire durable.

Notre aide va au-delà de l’emploi. Les agents chargés de cas de l’Armée du Salut aident à obtenir une planification financière solide et une couverture d’assurance fiable, en plus d’aider à assurer des soins abordables et sécuritaires aux enfants pendant que les parents travaillent.

L’Armée du Salut aide les chômeurs à se remettre sur la bonne voie.

Sylvie Laroche souligne, « Pour ceux qui sont coincés dans un chômage chronique, l’Armée du Salut est un refuge de ressources et de soutien. » Nous combattons les symptômes du chômage prolongé, ainsi que ses causes profondes, grâce à des programmes qui s’adressent à l’esprit, au corps et à l’âme. C’est une approche holistique qui crée un changement durable pour des millions de familles et d’individus chaque année.

Refuge

L’insécurité du logement est souvent liée à une pauvreté prolongée. Nous nous efforçons de fournir une aide au logement à court et à long terme aux familles et aux personnes qui ont été déplacées. Chaque année, l’Armée du Salut fournit 10,8 millions de nuits d’abri sûr et climatisé, contribuant ainsi à rétablir la santé, la dignité et la stabilité de chaque personne que nous servons.

Aide pour les repas

La pauvreté est souvent définie par des choix douloureux, comme « chauffer contre manger ». La décision entre payer les factures et nourrir votre famille est une position impossible à prendre. C’est pourquoi, chaque année, l’Armée du Salut fournit plus de 60 millions de repas chauds et nutritifs aux personnes dans le besoin.

L’aide à l’emploi

« Nous croyons en une approche globale pour aider les familles à se hisser au-dessus du seuil de pauvreté » souligne Sylvie Laroche. Cela comprend la fourniture aux parents de ressources éducatives, d’un encadrement professionnel et de possibilités de placement. Lorsque les gens sont mieux préparés à occuper un emploi stable et rémunérateur, nous pouvons réduire le besoin d’aide en matière de factures, de nourriture et de logement.

Pathway of Hope

L’initiative Pathway of Hope de l’Armée du Salut offre des services individualisés aux familles avec enfants qui désirent prendre des mesures pour briser le cycle de crise et de vulnérabilité qui se répète génération après génération. Elle cherche à s’attaquer aux causes profondes de la pauvreté, en plus des antécédents de l’Armée en matière de service humanitaire. En aidant les familles à surmonter des difficultés comme le chômage, l’instabilité du logement et le manque d’instruction, nous pouvons les mener sur la voie d’une stabilité accrue et, en fin de compte, de l’autosuffisance.

Mettre fin à la pauvreté, c’est aider à mettre fin à une foule de luttes connexes : la faim, les salariés handicapés, la toxicomanie, l’insécurité du logement, la maladie mentale, le chômage, les vides éducatifs et diverses formes d’abus. Ces problèmes interdépendants persistent de génération en génération. Par un soutien à court et à long terme, nous nous efforçons de répondre aux besoins de toute la personne. Nous combattons les symptômes de la pauvreté par des programmes qui servent le corps, l’esprit et l’âme, puis nous cherchons les problèmes à la racine qui les causent. Il s’agit d’une approche holistique qui crée une chance durable pour des millions de personnes chaque jour.