En cas d’accident de la route, faut-il prendre un avocat dommages corporels ?

Pour faire simple, est-ce qu’il viendrait à l’esprit d’un malade de s’opérer tout seul devant une glace ?

En droit, et particulièrement en droit de la réparation des dommages corporels c’est la même chose : l’avocat spécialisé en dommages corporels est au centre du processus de réparation des préjudices corporels mais surtout de l’indemnisation de ces mêmes préjudices corporels.

Un accident de la circulation peut entrainer des séquelles corporelles plus ou moins graves allant de la simple fracture, au lourd handicap et jusqu’au décès de la victime accidentée.

Si le décès est par définition le préjudice ultime pour la victime, parfois, les membres de la famille vont se rendre eux même malades : un deuil pathologique sera diagnostiqué chez les victimes par ricochet (famille proche : père, mère, frères, sœurs)

Dès lors, le plus important juste après l’accident sera bien entendu les soins apportés à la victime survivante. Néanmoins, la famille, ou la victime directement si elle en a la possibilité, devra se rapprocher rapidement d’un avocat dommages corporels afin de ne commettre aucune erreur puisque dans cette matière si complexe, les erreurs sont nombreuses et les conséquences de ces erreurs redoutables.

L’une des erreurs les plus courantes, est celle d’accepter trop rapidement une provision versée par l’assurance. Pourquoi ? Parce que la Loi Badinter impose à l’assureur de verser une seule provision et pas plusieurs. Si la victime accidentée accepte alors la provision versée par l’assurance, elle ne pourra plus contraindre l’assurance à verser une nouvelle provision. Vous l’aurez compris, cette provision est alors versée le plus rapidement possible (parfois la victime est encore hospitalisée donc à priori avec aucun frais à avancer) et d’un montant très faible (entre 500e et 3000e).

« Le temps est l’ennemi des victimes et l’allié des assurances – à charge pour moi d’inverser cette tendance » Michel Benezra, avocat dommages corporels

 

Un avocat spécialisé en réparation des dommages corporels n’aurait pas manqué de vous recommander d’attendre pour solliciter une provision. Mais attendre quoi ? Attendre au moins la mise en place de la première expertise censée évaluer (au moins provisoirement) quelques séquelles. Les provisions allouées peuvent alors monter très vite (10000, 20000…). C’est l’avocat justement qui se chargera de négocier la provision en apportant quelques documents et bien sûr, quelques arguments juridiques à l’inspecteur corporel, acteur représentant les intérêts de l’assurance.

Aussi cet exemple n’est qu’un exemple parmi des centaines d’autres, justifiant alors le recours à un professionnel du droit de la réparation des dommages corporels et du droit de l’indemnisation des victimes de la route : votre avocat dommages corporels.

Il existe plusieurs moyens de contacter un avocat dommages corporels (associations, intermédiaires…), néanmoins, privilégiez les contacts directs avec le cabinet d’avocats et surtout, évitez les associations de victimes vous invitant à traiter avec elles en priorité et reléguant alors l’avocat dommages corporels en second plan.