Connaître les règles du marathon avec Frank Bou-Hassira

Comme pour toute épreuve sportive officiellement reconnue, le marathon est soumis à un certain nombre de règles appliquées à chacun des participants. Frank Bou-Hassira propose de bien connaître celles-ci avant de se lancer dans un entraînement pour le marathon.

Rappels sur l’élaboration du marathon

L’épreuve du marathon est reconnue comme discipline olympique à partir de 1896. Cette année voit en effet les Jeux Olympiques d’Athènes accueillir le premier marathon, alors exclusivement masculin, de cet événement. Si la distance à parcourir n’est pas officiellement fixée, Frank Bou-Hassira indique qu’il se pratique sur une distance avoisinant les 40 kilomètres (distance approximative entre les villes grecques de Marathon et d’Athènes).

Il faudra cependant attendre 1921 pour que soit instaurée la distance officielle de 42,195 kilomètres. Le premier marathon olympique réservé aux femmes se tient lui plus tard, à 1984 et aux Etats-Unis dans la ville de Los Angeles. Dans le cadre de marathons non olympiques, les courses sont cependant mixtes, précise Frank Bou-Hassira.

Le marathon de Dublin
Le marathon de Dublin

Depuis, sont organisés de nombreux marathons à travers le monde. Les plus célèbres ont lieu dans les grandes villes d’envergure internationale rappelle Frank Bou-Hassira : Tokyo, Boston, Londres, Berlin, Chicago et New York. Ils font également partie des épreuves aux Jeux Olympiques. Ainsi, d’autres grandes villes comme Pékin, Montréal, Helsinki ou Rome ont accueilli de grandes épreuves de marathon. Par ailleurs, Frank Bou-Hassira ajoute que les championnats mondiaux ou européens d’athlétisme accueillent également l’épreuve du marathon.

Spécificités techniques que rappelle Frank Bou-Hassira

Comme énoncé précédemment, la distance officielle d’un marathon complet est de 42,195 kilomètres (soit 21,097 pour un semi-marathon). Si la durée totale de l’épreuve du marathon est variable selon les coureurs, l’on peut estimer celle-ci à environ 4 heures.

Le marathonien Eliud Kipchoge lors de la course à Londres 2018
Le marathonien Eliud Kipchoge lors de la course à Londres 2018

Cependant, les différents records du monde font état d’une durée moindre, parfois réduite de moitié indique Frank Bou-Hassira : le Kényan Eliud Kipchoge remportait ainsi le nouveau record du monde de marathon en septembre 2018 avec une durée de course de 2 heures et 1 minute. L’on estime la vitesse moyenne de course à 9km/h.

Le nombre de coureurs est quant à lui très variable ajoute Frank Bou-Hassira, dans la mesure où il dépend de l’envergure de l’épreuve sportive. Si l’on prend l’exemple du célèbre marathon de New York, ce ne sont pas moins de 50 000 sportifs qui participent désormais à la course (contre 127 participants en 1970) ! Un événement très attendu puisque plus de 2,5 millions de spectateurs se rendent autour du lieu de la course pour assister à l’épreuve au plus près. Frank Bou-Hassira précise que l’âge moyen des participants est de 40,1 ans ; la plupart des coureurs ayant entre 30 et 49 ans, suivis des plus jeunes de 18 à 29 ans.

Pour un marathon aussi important, les candidats doivent s’inscrire au plus vite ; aussi les inscriptions démarrent jusqu’à dix mois avant l’événement à hauteur de 350 $ de frais d’inscription par candidat.

Enfin, tous les coureurs partants de la ligne de départ ne franchissent pas la ligne d’arrivée, explique Frank Bou-Hassira : certains décident d’abandonner en cours de route (blessure, canicule…), arrivent au-delà des délais prévus ou sont disqualifiés dans le cas d’une tricherie avérée.