Quels sont les effets du jeûne lors de la randonnée?

Le jeûne consiste à se priver de nourriture pendant une période donnée. Durant le jeûne, l’organisme puise dans ces réserves des calories pour maintenir ses fonctions vitales. Associé à la randonnée, il libère l’organisme des toxines accumulées et facilite la régénérescence cellulaire. Découvrez dans ce dossier l’effet du jeûne combiné à la randonnée ainsi que son impact sur votre santé.

Généralités sur le jeûne et la randonnée

Le jeûne est une privation, intentionnelle ou non, de nourriture. Cette privation de nourriture est associée à une consommation ou non d’eau. La randonnée pour sa part est une longue marche assimilée à de la promenade. Marche de longue durée, généralement à pied dans les montagnes ou les pleines. En résumé, le jeûne associé à la randonnée consiste en une période de longue marche dans la nature sans apport extérieur d’aliment à l’organisme.

Les effets du jeûne pendant une randonnée sur la santé 

Le jeûne ne relève pas de l’incapacité à se nourrir, mais il est une privation afin d’utiliser les réserves de l’organisme. En effet, les aliments simples stockés dans les tissus graisseux sont libérés dans le sang. Ce dernier assure leur distribution aux différents organes pour leur fonctionnement. Cette adaptation de l’organisme favorise un nettoyage et une purification de celui-ci.

Ainsi, jeûner pendant une randonnée permet la relaxation du tube digestif et la normalisation de la flore intestinale. Une nette diminution des inflammations dans l’organisme est alors constatée. De plus, les maux de dos et des articulations sont soulagés. La bonne humeur s’installe et les émotions se stabilisent.

Jeûne et randonnée : un duo thérapeutique

Au-delà de l’aspect physique, le jeûne est thérapeutique. Sa combinaison avec la randonnée permet à l’organisme d’avoir un meilleur fonctionnement.

La marche privilégie la sécrétion des hormones telles que la sérotonine et les endorphines indispensables au bien-être, la bonne humeur. Elle permet aussi l’oxygénation du cerveau et le traitement de la dépression. 

Lorsqu’elle est régulière, elle agit sur les neurotransmetteurs, le cortisol, la mélatonine et sur la testostérone. La conséquence respective de ces hormones est la régulation du sucre sanguin, stimuler la bonne humeur, prévenir le stress et stimuler la libido.

Le jeûne associé à la randonnée est aussi une étape de récupération énergétique. Effectué en plein air, il permet la régulation du sommeil. De plus, elle prévient contre le diabète en évitant un excès de sucre dans le sang.

En effet, ces sucres sont directement utilisés lors de la marche au lieu d’être stockés dans les adipocytes. Ce qui permet d’éviter le surpoids et le diabète de type II. En outre, la marche minimise la perte musculaire et ralenti le vieillissement des cellules en agissant sur le complexe hypothalamo-hypophysaire.

Jeûne et randonnée pour élucider l’esprit et améliorer les fonctions cognitives

Pendant le jeûne, on assiste à une baisse de la tension artérielle, une diminution du cholestérol. De plus, les cellules immunitaires se reprogramment, notamment les lymphocytes T. certaines protéines inflammatoires telles que les cytokines diminuent.

Les cellules du cerveau se régénèrent facilement. On note une amélioration de la mémoire.  Aussi, les cellules cancéreuses sont sensibles à la chimiothérapie lors du jeûne. Ce qui freine l’évolution de plusieurs cancers. Ces symptômes les plus remarquées diminuent

Le jeûne combiné à la randonnée élucide l’esprit et aiguise les fonctions cognitives. L’organisme est entièrement régénéré avec une vitalité des fonctions digestives. De même, une résistance aux stress psycho-émotionnels est développée.

Les différentes techniques de la cure jeûne

La cure jeûne consiste à suivre un régime de traitement médical lors du jeûne. Cette approche est basée sur l’usage de plantes médicinales. En effet, la cure de jeûne est un jeûne curatif qui permet la guérison et la régulation. Elle permet de fluidifier le sang, la lymphe pour la circulation de l’énergie. Pendant le jeûne, quelques bains de soleil stimulent l’organisme et favorisent une synthèse efficace de la vitamine D. On distingue trois catégories de cure de jeûne :

  • Le jeûne Buchinger
  • Le jeûne hydrique
  • Le jeûne à sec

Durant le jeûne Buchinger, on note un apport énergétique d’environ 250 Kcal par jour.  Cet apport provient des jus de fruits. Il ralentit la détoxication. Cette approche offre la même thérapie que celui hydrique.

Le jeûne hydrique est un jeûne au cours duquel un apport d’eau à l’organisme est autorisé. Pratique très ancienne, il permet une détoxification rapide. Il est de nos jours élargi à la prise de tisane, de l’eau citronnée ou du bouillon de légumes.

Le jeûne à sec, à faire avec attention, est un jeûne sans apport extérieur.  Il est déconseillé aux personnes stressées. Aucun centre thérapeutique ne le recommande. Elle vient souvent d’une décision personnelle.

En définitive, le jeûne combiné à la randonnée est bénéfique pour tous. Il urge pour chacun de pratiquer ces deux activités ensemble, et périodiquement pour un mieux-être mental, physique et émotionnel. Vous savez à présent ce que pourraient vous apporter de positif un bon séjour jeune et une randonnée.