Réfugiés ukrainiens à Bruxelles : quelles sont les mesures d’aides prises par le gouvernement ?

Par la décision du Conseil de l’Union européenne du 4 mars 2022, les réfugiés ukrainiens qui cherchent de l’aide au sein des pays européens bénéficient du droit à la protection temporaire. Ainsi, depuis le début de la guerre en Ukraine en février, environ 100 000 expatriés de ce pays ont trouvé refuge en France.

Les dispositions mises en place pour soutenir les réfugiés ukrainiens

Face à la guerre en Ukraine, le conseil de l’Union européenne a pris des dispositions qui permettent de soutenir les réfugiés ukrainiens qui vont chercher un hébergement dans toute l’Europe. Grâce à cela, ces personnes disposent du droit à la protection temporaire. Cette dernière fait référence au droit de séjour. En complément, ils ont accès aux services sociaux, au marché du travail, au logement, et à l’aide médicale. Les mineurs non accompagnés quant à eux ont droit à la tutelle légale ainsi que l’accès à l’éducation. Ces droits sont valables pour un an et peuvent être prolongés. Actuellement, la Belgique compte environ 50 000 réfugiés. Et pour venir en aide à ces personnes, plusieurs organisations ont effectué diverses sensibilisations auprès des Bruxellois.

Entre autres, pour faciliter le travail d’accompagnement auprès des réfugiés, ces dernières recherchent des interprètes ukrainophones ou éventuellement russophones. Aussi, dans le but de trouver un logement adapté à chaque réfugié, des dons financiers et matériels sont demandés auprès de la population. Sinon, les personnes qui peuvent accueillir des réfugiés peuvent se manifester auprès de leur administration communale. Outre l’accès à un logement collectif ou à une famille d’accueil, des citoyens belges mettent également à disposition des logements ou des chambres inoccupés pour héberger les réfugiés. Et pour assurer leur sécurité, ces derniers sont guidés dans leur demande de protection temporaire auprès du centre d’enregistrement à Bruxelles.

Les options possibles dans la recherche d’un logement durable à Bruxelles

Si les options d’hébergement mentionnées précédemment sont surtout à titre temporaire, les réfugiés de la guerre d’Ukraine ont le droit de demander un logement durable. Dans ce cas, deux possibilités se présentent à eux. La première est de rechercher un logement locatif sur le marché immobilier en Région bruxelloise. De cette manière, le réfugié pourra louer à ses propres moyens un logement qui répond à ses besoins. Néanmoins, avant d’entamer les recherches, il est recommandé de se rendre au centre d’enregistrement du Heysel à Bruxelles pour avoir un statut de protection temporaire. Non seulement, cela facilite la recherche de logement. Mais en plus, il sera d’une grande aide pour trouver du travail.

Dans la recherche d’un logement pour réfugiés, les critères de salubrité et de sécurité demeurent impartiaux. Ainsi, en région bruxelloise, un hébergement doit être indemne d’humidité et de parasites. Il faut que le bâtiment soit stable et qu’il réponde à certaines conformités d’éclairage. C’est aussi le cas pour les divers raccordements. Notamment à l’électricité, au chauffage, aux évacuations d’eaux usées et à l’alimentation en eau potable. À défaut de locations en Belgique, les réfugiés ukrainiens peuvent aussi faire une demande de logement social ou une HLM. Elle s’effectue sur le site officiel de la branche gouvernementale spécialisée dans ce domaine.