Conseils pratiques pour changer sa clôture comme un pro

Pour donner un petit coup de neuf à notre jardin, nous pouvons recourir à différentes solutions. Le changement de clôture fait souvent partie des travaux à effectuer à cet effet. Même s’il s’agit d’une tâche particulièrement aisée, sa réalisation nécessite toutefois l’intervention d’un professionnel. Néanmoins, si vous avez décidé de l’effectuer vous-mêmes, découvrez dans cet article nos conseils pratiques pour réussir vos manœuvres.

Demandez les autorisations nécessaires avant de changer votre clôture

Pour commencer, le changement de clôture peut occasionner des gênes pour vos voisins limitrophes. Avant d’engager les travaux, nous vous préconisons de leur parler de votre projet afin d’obtenir leur accord. Prenez également le temps de vous renseigner auprès de votre maison, car les travaux de toiture sont, dans certaines régions, soumis au régime de déclaration préalable. Pour vous aider dans les différentes démarches à réaliser, vous pouvez faire appel à une entreprise de pose de clôture.

Pour accorder l’autorisation qu’il vous faut, les autorités compétentes se réfèrent aux règles d’urbanismes et/ou au cahier de charge applicable. Dans le cas où votre habitation se trouve dans un lotissement, vous devez tenir compte des autres règles qui régissent les relations de voisinage. En outre, votre projet doit être conforme à l’architecture et au paysage des lieux.

Enfin, vous avez la possibilité de consulter le cadastre auprès de la mairie. Grâce à ce document, vous serez informé du véritable propriétaire de la clôture. En effet, vous n’en êtes pas totalement propriétaire dans le cas où elle est plantée sur la ligne séparative des deux propriétés. Par conséquent, vous devez obtenir l’accord de votre voisin avant d’arracher l’ancienne clôture. Comme il s’agit d’un bien en copropriété, il a tout à fait le droit d’investir dans ce projet.

Démontez l’ancienne clôture

Maintenant que vous avez obtenu les autorisations nécessaires, les travaux peuvent commencer. Pour cela, l’idéal est de faire appel à une entreprise de pose de clôture.

Pour le démontage d’une ancienne clôture grillagée, équipez-vous d’une bonne pince coupante. Travaillez mètre par mètre et essayez d’enrouler la clôture sur elle-même à mesure que les opérations avancent. Ceci étant fait afin de faciliter le transport du grillage.

Dans le cas d’une clôture en béton ou en bois, il vous faudra plus de temps pour le démontage. La tâche qui vous attend est d’ailleurs fastidieuse, car des matériels plus lourds seront utilisés pour abattre les panneaux.

Pour terminer, il suffit que vous ôtiez les poteaux. La complexité de cette tâche dépend du niveau de scellage de ces éléments au sol. Profitez de cette occasion pour compter le nombre de poteaux qu’il vous faut pour l’installation de la nouvelle clôture. C’est surtout le cas si vous avez opté pour le même modèle.

Calculez la longueur de la clôture et achetez les matériaux indispensables

S’il est impossible de se référer à l’ancienne installation pour prendre les mesures, vous devez procéder autrement.

En vous basant sur le plan cadastral, vous parviendrez à calculer précisément la longueur de la clôture sur votre parcelle. Si la tâche vous semble ardue, nous vous conseillons de faire appel à une entreprise de pose de clôture.

L’idéal est de prendre les mesures directement sur le terrain. L’emplacement de chaque futur poteau d’angle sera marqué au moyen de piquets. Reliez-les entre eux grâce à un cordeau et tracez une ligne droite entre chaque angle. La longueur des cordeaux sera celle de votre nouvelle installation.

Cette méthode vous permettra d’obtenir les informations indispensables en mètre linéaire. Vous n’aurez ensuite qu’à calculer le nombre de poteaux et d’accessoires dont vous aurez besoin en fonction du type de clôture que vous désirez poser.