5 solutions pour construire une maison à l’épreuve des inondations

Avec les inondations qui se sont déroulées dans plusieurs régions d’Europe cet hiver. Il y a de nombreux débats sur la façon de prévenir et de gérer les inondations. Tout cela est très politique, avec des accusations des partis d’opposition selon lesquelles les élus ne font pas assez ou les défenses choisies contre les inondations sont inadéquates. Comme d’habitude, la destruction des espaces naturels et le changement climatique sont soigneusement évités dans le cadre de ces discussions officielles. 

Les inondations peuvent être dévastatrices pour votre maison. Les dommages et les perturbations qu’elle provoque peuvent être coûteux, difficiles et durables, comme le développement de moisissures. Si vous vivez dans une zone à risque d’inondation, il vaut la peine de vous préparer le plus possible à l’avance. Ces précautions supplémentaires et ces mesures préventives vous permettront de vous préparer plus facilement lorsqu’un avertissement d’inondation est émis et vous aideront à limiter les dommages à votre maison.

Pour aujourd’hui, je voulais juste souligner cinq solutions différentes pour renforcer les défenses d’une maison à l’épreuve des inondations.

La plupart de ces techniques sont bien établies. Certaines d’entre elles sont utilisées depuis des millénaires par les communautés vivant le long des rivières, fleuves ou dans les zones côtières. À mesure que les conditions météorologiques deviennent plus extrêmes, davantage de maisons risquent d’être inondées et ces techniques deviendront plus importantes.

inondation paris ile de france

1. Prendre de la hauteur

C’est le moyen le plus ancien et le plus évident de construire une maison à l’épreuve des inondations. Si vous devez construire près d’une rivière ou de la mer, assurez-vous simplement de soulever votre bâtiment au-dessus du niveau probable des eaux de la crue centennale. Il y a plusieurs façons de le faire. Vous pouvez construire une maison sur pilotis, une forme traditionnelle dans de nombreux endroits du monde. Vous pouvez la construire sur une plate-forme surélevée comme une maison de plage, ou sur une digue de terre ou de béton. Des immeubles de bureaux plus grands pourraient mettre un parking “sacrificiel” en dessous. Une cabane dans les arbres pourrait également entrer dans cette catégorie.

2. Cloisons anti-inondations

Plutôt que d’élever votre maison au-dessus des eaux, une deuxième technique courante consiste à protéger votre maison ou propriété de l’eau en construisant un mur solide et étanche. Cela peut être fait pour protéger des villes et des villages entiers, mais il n’y a aucune raison pour que cela ne puisse pas être fait sur des habitations individuelles. Les murs d’enceinte avec des portes étanches sont une approche. Vous pouvez également incorporer des bermes et des murs dans l’aménagement paysager, en gardant l’eau hors de toute une propriété ou en permettant au jardin de s’inonder tout en protégeant la maison. 

3. Protection

Si vous voulez laisser les eaux de crue atteindre les murs de votre maison, vous voudrez peut-être les rendre étanches. Cela peut être fait avec un scellant ou en construisant une membrane imperméable. Les portes et les fenêtres devront être à l’épreuve des inondations grâce à des batardeaux ou des barrières étanches. Les points d’entrée des canalisations et ventilations peuvent être surélevés, scellés ou disposer de clapet anti-retour.

Si vous n’avez pas d’espace de rangement au grenier, rangez les articles non essentiels aussi haut que vous pouvez. Et, procurez-vous des boîtes de rangement étanches avec un joint en caoutchouc dans le couvercle. Celles-ci protégeront tous les éléments qui entrent en contact avec les eaux de crue. L’imperméabilisation consiste à empêcher l’eau de pénétrer dans le bâtiment. La société belge spécialiste des protections anti inondation, Hydroprotect, utilise cette approche pour les propriétés situées au bord de l’eau.

inondation hopital

4. Protection contre les inondations humides

Plutôt que de garder l’eau hors d’un bâtiment, une autre approche consiste à la laisser entrer mais à minimiser les dommages qu’elle peut causer. Par exemple, installer un sol en dur plutôt que du plancher, placer les prises de courant plus haut le long du mur et s’assurer que tout meuble immobile est fait d’un matériau qui peut être trempé en toute sécurité.

La protection contre les inondations par approche humide est souvent utilisée pour rénover des propriétés sujettes aux inondations. Celles que les propriétaires ne peuvent pas vendre. Ce qui permet de tirer le meilleur parti d’une mauvaise situation. Les maisons construites en ce sens peuvent résister à un tsunami. C’est la philosophie mise en œuvre dans la construction d’un hôpital au bord de l’eau à Boston. Conçu en tenant compte du changement climatique. En effet, son étage inférieur dispose d’une piscine et de services non essentiels pour que le tout puisse être inondé sans interrompre les soins aux patients.

5. Les maisons flottantes 

Finalement, se demander jusqu’où les futures crues pourraient monter est un jeu dangereux à l’ère du changement climatique. Si votre maison peut flotter, elle sera toujours au-dessus de l’eau. Une façon de le faire est de construire sur des pontons et d’avoir un bâtiment qui flotte toujours. Les maisons amphibies sont légèrement différentes. Alors, elles sont sur terre. Et ne flottent qu’en cas d’inondation Celles-ci sont plus expérimentales, mais nous pourrions en voir davantage à l’avenir.