Entretien de toiture : quelles sont les principales tâches à effectuer ?

La toiture de la maison nous protège du froid et des intempéries. Elle préserve également l’ensemble de l’habitat des diverses agressions. En raison de son importance, il est indispensable que nous consacrions du temps pour son entretien. En effet, les divers travaux ne sont pas uniquement entrepris dans un bus esthétique. Bien sûr, un toit verdâtre ruinerait la beauté de votre maison. Entretenir la toiture permet surtout de conserver son bon état. Les travaux d’entretien peuvent se matérialiser de différentes façons. Découvrez dans cet article les principales tâches à effectuer pour cela.

1.      Le diagnostic de la toiture avant tous autres travaux

Avant d’entamer la moindre chose, la toiture doit être diagnostiquée scrupuleusement. Le diagnostic est incontournable en ce sens où il permet de déterminer l’état dans lequel la structure est. Cette intervention permet de mettre la main sur les défauts de celle-ci. En outre, elle permet de déterminer la nature et l’ampleur des travaux qui sont à réaliser.

L’idéal est de confier le diagnostic de la toiture à un couvreur. En procédant de la sorte, vous pouvez être certain de ne rien laisser au hasard. Après avoir diagnostiqué votre toit, ce spécialiste vous délivrera un devis. Ce document vous mettra au fait des différentes tâches à entreprendre, de leur coût et des matériaux essentiels à entreprendre.

2.      Le démoussage de la toiture

Le démoussage désigne l’opération par laquelle on retire les mousses, les lichens et les champignons parasitaires de la surface du toit. Cependant, elle ne se limite pas à la suppression des végétaux indésirables. Par la même occasion, on se débarrasse des débris de feuilles mortes, des poussières et des traces de pollution sur la toiture.

Le nettoyage de cette dernière peut se faire au moyen d’un nettoyeur à haute pression tel que le Karcher. Toutefois, cette solution n’est envisageable que si le revêtement du toit est encore en bon état. Fragilisées par les mousses et les variations fréquentes de températures, les tuiles risquent de se fendre sous la pression de l’eau.

Par ailleurs, le nettoyage du toit peut s’opérer à basse pression. Dans ce cas de figure, on fera ruisseler délicatement l’eau sur les matériaux de couverture. Pour les décrasser, il faudra frotter ces derniers au moyen d’une brosse dure pour extraire les saletés. On procèdera pour terminer au rinçage de la toiture.

À titre d’information, sachez que vous pouvez recourir aux produits nettoyants pour toiture pour cette opération. En revanche, prenez le soin de demander conseil à un professionnel avant leur mise en œuvre. Dans tous les cas, l’idéal est de laisser un professionnel comme ce couvreur dans le 21 se charger du démoussage de votre toit.

3.      L’application d’un produit hydrofuge sur la couverture

On appelle « hydrofugation » le procédé par lequel on applique un traitement hydrofuge sur la surface de la toiture. Le recours à celui-ci est vivement recommandé. Mais avant sa mise en œuvre, il faut s’assurer que le toit est bien propre. Il faudra également prendre le soin de réparer ses défauts.

Le produit hydrofuge a de nombreux bienfaits. En effet, il freine l’apparition et la prolifération des pollutions vertes (mousses, lichens, champignons). De plus, il rend la surface de la toiture moins vulnérable à l’encrassement. Concrètement, celle-ci aura le pouvoir de s’auto-nettoyer. Lorsqu’il pleut, les souillures se trouvant à sa surface seront emportées par les eaux de pluie. Enfin, l’hydrofuge permet de traiter les problèmes d’infiltration d’eau. Il rend le revêtement étanche à l’eau et à l’air.

Toutefois, le produit hydrofuge utilisé devra être adapté à la nature des matériaux de couverture en place. C’est d’ailleurs là une garantie de son efficacité.

4.      Les travaux de réparation de la toiture

Comme susmentionné, ce serait peine perdue de procéder à l’hydrofugation du toit sans avoir réparé ses imperfections au préalable. De ce fait, il est nécessaire de remettre à leur place les tuiles qui ont été déplacées par le vent ou les intempéries. Quant à celles qui sont fissurées, il importe de les remplacer. Par ailleurs, la réfection totale de la toiture s’impose si la totalité des tuiles est devenue trop poreuse. Pour empêcher l’eau de s’infiltrer, des travaux de rénovation sont de mise.

Outre les tuiles, il faudra également réparer les joints de la toiture qui sont endommagés. Il existe sur le marché des produits destinés à cet effet. Pour assurer la parfaite étanchéité du toit, assurez-vous que votre système d’isolation soit bien efficient. Si besoin est, pensez à le retravailler.