Les bonnes saisons pour élaguer un arbre

L’élagage est un travail à ne pas négliger si vous voulez des arbres sains et de belles formes. Pour réussir l’opération, l’intervention d’un élagueur professionnel est souvent nécessaire. Étant un spécialiste du domaine, il maitrise parfaitement toutes les questions relatives aux travaux d’élagage. En effet, élaguer un arbre n’est pas toujours facile. C’est aussi dangereux et des détails méticuleux doivent être respectés. Faut-il encore savoir à quelles périodes de l’année doit-on élaguer un arbre. Cette fiche vous donnera quelques propositions.

L’élagage en fin d’hiver

La fin de l’hiver est la saison la plus recommandée pour entamer ses travaux d’élagage de vos arbustes et arbres d’ornement. Pendant cette période de l’année, l’arbre est considéré comme en repos végétatif et ses réserves naturelles sont encore maintenues. On parle alors de « taille en sec ».

En plus, le risque de déchirure de l’écorce est moindre et l’arbre supportera mieux les grosses tailles. Sachez également que si vous élaguez en cette saison, vous aurez moins de branches et de feuilles à ramasser. Ce qui vous fera un travail de moins.

Néanmoins, tailler ses arbres en période hivernale présente également quelques inconvénients et certains risques. En effet, cette saison de gel rend presque impossible la cicatrisation de l’arbre. Les plaies d’élagage vont demeurer jusqu’au printemps. Cela pourrait rendre l’arbre vulnérable aux maladies et champignons.

En outre, la sécurité de l’intervenant est aussi mise en cause. En hiver, les petites pluies, les neiges et les vents sont très courants. Cela rend le chantier très glissant et augmente les risques de chute de hauteur.

L’élagage en printemps

L’élagage en printemps est aussi appelé « l’élagage en période de végétation » ou encore « la taille en vert ». Les travaux se font lorsque l’arbre est en période de croissance. Dès lors que les premières feuilles de l’arbre sont formées, vous pouvez commencer les travaux. D’ailleurs, le printemps est la saison pendant laquelle les feuilles et les bourgeons repoussent. Donc, l’élagage consistera principalement à parfaire la mise en forme de l’arbre en effectuant des travaux d’éclaircissement. 

Les avantages de la taille en vert sont nombreux surtout quand elle est opérée par un professionnel comme cet élagueur dans le 77. D’abord, la cicatrisation des plaies se fait plus rapidement et l’arbre dispose d’un délai suffisant pour sa cicatrisation. Les bourgeons qui ont été taillés auront le temps de se régénérer. De même, l’arbre réagit immédiatement contre toutes agressions extérieures telles que les bactéries, les champignons et les insectes. Enfin, l’apparition des gourmands, c’est-à-dire les rameaux qui poussent fortement, est très limitée en cette saison.

Cependant, la taille en vert a aussi des inconvénients. Le volume de travail peut augmenter considérablement à cause de la présence des feuilles qui viennent de repousser. Également, il est possible que cette période se coïncide avec la libération de spores de champignons massifs.

Dans tous les cas, il est important de souligner que l’élagage ne doit pas se pratiquer pendant les grosses chaleurs et au moment de la plantation. D’une part, les grandes chaleurs augmentent le taux de stress de l’arbre. Les rayons de soleil auxquels l’arbre est exposé peuvent entraîner des brûlures au niveau de l’écorce. En plus, la présence de plaies en ces périodes pourra favoriser une déshydratation rapide pour l’arbre. D’autre part, au moment de la plantation, on entoure souvent l’arbre d’une bande de jute clair. Cette dernière a pour but de le protéger les brûlures du soleil. Ainsi, tant que l’arbre ne reprend pas de force, il faut surtout éviter de procéder aux travaux d’élagage.