Acheter une maison en travaux : avantages et inconvénients

Se lancer dans l’achat d’une maison n’est pas toujours chose aisée. Il faut bien souvent jongler entre rêve et réalité budgétaire. Acheter dans l’ancien peut être un bon compromis pour réaliser son projet immobilier sans se ruiner. Toutefois, il est impératif de connaitre les pièges à éviter.

Un prix négociable

Lorsqu’une maison est construite depuis plusieurs années, elle n’est plus nécessairement aux normes ni au goût du jour. Il est donc possible d’en négocier le prix. Faire estimer le montant des travaux par un artisan permettra notamment d’argumenter une baisse du prix auprès du vendeur.

Des frais de notaire réduits

Une fois le prix négocié, le passage chez le notaire est moins onéreux que pour un bien acheté neuf. Les frais de notaire sont réduits car ils portent uniquement sur le prix du bien et non sur le prix du bien en incluant les travaux. Cela permet de réaliser une belle économie.

Réalisez vos travaux

Si vous disposez de compétences en bricolage, vous pouvez diminuer sensiblement le coût de vos travaux en les réalisant vous-même. En effet, ils seront réduits à l’achat des matériaux et éventuellement à l’acquisition ou à la location d’outils.

Prêts et crédits d’impôt

Vous pouvez bénéficier de taux avantageux pour la réalisation de vos travaux et ainsi accéder au prêt à taux zéro (se renseigner également sur l’allongement de la durée d’emprunt), plus connu sous le terme de PTZ. Il faut cependant respecter certains critères. La maison doit notamment avoir été construite avant 1990.
Vous pouvez également profiter du crédit d’impôt pour la transition énergétique appelé CITE. Ce dernier est versé pour des travaux tels que l’installation de pompe à chaleur ou le remplacement de fenêtre simple vitrage par du double vitrage. Attention : vous devez obligatoirement faire appel à une entreprise certifiée RGE pour la réalisation des travaux afin d’être éligible au PTZ ou au CITE.

Évitez les mauvaises surprises

Que vous réalisiez vous-même les travaux ou que vous fassiez intervenir une entreprise, le montant de la rénovation peut vite augmenter. En effet, il n’est pas rare de découvrir des problèmes au cours de travaux : état des murs, fissures derrière une tapisserie, toiture endommagée ou encore infiltrations.
La facture peut également s’alourdir lorsque le bien n’est pas habitable pendant les travaux et qu’un loyer doit être payé. Enfin, la gestion des travaux est une activité chronophage nécessitant la réalisation de devis, la coordination des éventuels artisans mais aussi parfois des démarches en mairie selon la nature des travaux.

Entre frais de notaire réduits, prêt à taux zéro et crédit d’impôt, acheter dans l’ancien peut donc se révéler être un bon investissement. Cela permet également d’acquérir un bien avec du cachet tout en y apportant sa touche personnelle. En revanche, il demeure indispensable d’anticiper tous les frais liés aux travaux afin d’éviter une perte financière.

Separator image Publié dans Logement.