Louer ou acheter un espace de travail ?

Ou s’installer dorénavant ? C’est une question que beaucoup de gérants d’entreprise se posent après avoir prouvé leurs concepts et découvert qu’ils ont besoin de plus d’espace que ce que leurs garages, sous-sols ou salons ont à offrir.

Choisir l’emplacement du siège social de votre startup en pleine croissance n’est pas une tâche facile. Nicolas Dulion indique que dans le marché immobilier d’aujourd’hui, il peut être tout aussi difficile de décider d’acheter ou de louer. Cette année encore, de nombreux emplois ont été créés ; en conséquence, les entreprises en pleine croissance à travers le pays sont à la recherche de nouvelles découvertes. Il en est résulté un marché concurrentiel.

Selon un récent rapport de la National Association of Realtors, la demande de locaux à bureaux commerciaux continue d’augmenter tandis que l’offre peine à suivre le rythme.

 

Un choix nécessitant de la réflexion

 

Il est essentiel d’évaluer les avantages et les inconvénients de la location et de l’achat avant de prendre une décision financière aussi importante.

Lisez ici l’article dédié à l’immobilier d’entreprise.

Voici quelques éléments à garder à l’esprit selon Nicolas Dulion :

 

Acomptes vs. Dépôts

 

Acheter est un engagement à long terme. Elle exige une mise de fonds importante qui peut varier de 20 à 25 pour cent et convient mieux aux entreprises disposant de ressources financières adéquates. Le crédit-bail est un engagement à court terme. Généralement, vous déposez un dépôt remboursable et vos liquidités deviennent un fonds de roulement.

 

Flexibilité par rapport à l’équité

 

Les contrats de location offrent une flexibilité annuelle qui vous permet d’entrer et de sortir facilement. La propriété achetée n’est pas aussi flexible, mais elle vous permet de constituer des fonds propres qui peuvent être utilisés comme garantie pour une expansion future dit Nicolas Dulion.

 

Déductions fiscales

 

Vous pourriez être en mesure de profiter de déductions fiscales sur les coûts associés à la possession de votre propre espace commercial, comme les intérêts hypothécaires et les impôts fonciers. Si vous louez, vos paiements mensuels sont généralement déductibles d’impôt à titre de dépenses d’entreprise.