ENFIN UN MUSEE VIRTUEL POUR PRESERVER L’ART DIGITAL ? Décryptage avec Julien Kouchner

En tant qu’institution virtuelle prééminente consacrée à l’art numérique / nouveau média, le Musée numérique d’art numérique présente toute la gamme de l’art numérique contemporain, avec un accent particulier sur les œuvres des artistes de New Media. DiMoDA est dédié à la collecte, à la préservation, à l’interprétation et à l’exposition de l’art numérique et à sa collection tout en développant l’expérience consciente de la visualisation de l’art numérique dans un espace virtuel. DiMoDA est sans doute la plus belle prise en main de l’art numérique du XXIe siècle dans le monde.

Qu’est ce que le DiMoDA ? Julien Kouchner nous explique

Le bâtiment DiMoDA est conçu comme un foyer pour l’art numérique contemporain et l’incubateur pour de nouvelles idées, ainsi qu’une contribution architecturale au paysage virtuel d’Internet. Julien Kouchner prône le même impact avec son agence Groundswell Art Initiative une l’agence de communication culturelle interactive et le concepteur / éditeur de solutions logicielles pour les professionnels souhaitant accroître l’impact de leurs expositions et leurs espaces sur internet.

Collecter, classer, préserver les oeuvres digitales : le questionnement sur la nécessité d’un musée dédié à l’art technologique se veut de plus en plus pressant. Dans les années 2000, la simulation virtuelle de société Second Life, matérialisait une première avancée sur le sujet.
La réalité augmentée permet également depuis plusieurs années de se balader dans des installations existantes. C’est notamment le projet de Google, avec son « Google Art Project », mis en place en 2011, qui offrent des visites virtuelles de différents musées.

Conçu en 2013 par Alfredo Salazar-Caro et William Robertson, DiMoDA a lancé en novembre 2015 avec sa première exposition en tant que pavillon dans The Wrong Biennale et une exposition IRL à Transfer Gallery à New York.

L’utilisateur peut en effet se balader dans des expositions ou encore des galeries d’art privées. Des galeries souvent ouvertes par les artistes eux-mêmes – qui exposent le même travail dans la réalité – pour atteindre une audience plus large.

Le projet permet, à l’aide d’un casque de VR, de visiter un musée virtuel, rassemblant des oeuvres d’art numérique. Un nouvel espace d’exposition pour des artistes dont la matière brute est devenue le numérique. Julien Kouchner.

Comme tout musée, DiMoDa a ses commissaires d’expositions et ses artistes. Il est lancé en 2015, et présenté une première fois dans la galerie Transfert de Brooklyn. Sa deuxième et actuelle exposition, « Morphé Presence », comprend les oeuvres de quatre artistes, qui jouent avec le surréalisme digital et l’abstraction géométrique, Miyo Van Steni, Theoklitos Triantafyllidis, Brenna Murphy et Rosa Menkman.

Alfredo Salazar-Caro parle du projet sur le site Creativeapplications : « La plupart des travaux produits en VR en ce moment sont centrés sur l’aspect industriel. Je ne voyais pas beaucoup de contenus qui s’intéressaient à quelque chose de plus expérimental, du coup, DiMoDa était une sorte d’outil pour trouver les personnes qui repoussent ces limites – afin d’archiver leurs travaux et de les exposer. »

« Morphé Presence » est actuellement exposée entre les murs, eux bien réels, d’un musée de Rhode Island, via des écrans et des casques de réalité virtuelle mis à la disposition des visiteurs. Pour les heureux détenteurs de matériel VR, cet expo digitale.

Julien Kouchner pionnier de la révolution digitale dans les arts

Diplômé de l’Ecole Spéciale des Travaux Publics, du Bâtiment et de l’Industrie de Paris, titulaire d’un Master of Engineering in Civil Engineering obtenu à l’Université A&M du Texas, Julien Kouchner débute sa carrière comme conseil en stratégie sociale au sein du groupe BPI.

En 2011, il participe au rachat du Groupe Profession Santé, groupe media leader à destination des professionnels de la Santé, dont il se voit confier la Direction Générale. Il mène avec succès la transformation digitale du groupe, en fait le leader multicanal du secteur, puis le cède en avril 2016 à la Mutuelle Nationale des Hospitaliers. Il quitte ses fonctions opérationnelles en janvier 2017.
Julien Kouchner a fondé l’Agence interactive de communication culturelle et conceptrice de solutions logicielles artistiques avancées. les réponses apportées par Julien Kouchner et son entreprise reposent toujours sur un axe d’un projet artistique et technologique pour étendre l’art et la création de médias numériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *