Sécuriser la vente de votre auto en garantissant le paiement de l’acheteur, c’est la promesse de Begenivs.

C’est l’angoisse de tous les propriétaires au moment de vendre leur véhicule : le règlement de l’acheteur va-t-il arriver sur mon compte, ou suis-je entrain de me faire escroquer ? Pour mettre toutes les chances de son côté, deux précautions : déjà, refuser un virement bancaire classique (sauf s’il est effectué par un pro qui a pignon sur rue).
Ensuite, s’il s’agit d’un chèque de banque, s’astreindre à en vérifier l’authenticité auprès de la banque émettrice (pas évident le week-end)… Fin de l’histoire ? Non, car, il existe en fait un nouveau mode de paiement suffisamment sécurisé, lui, pour vous mettre à l’abri de toutes les escroqueries. Son nom : Begenivs.

Bon pour les deux parties

Pour faire simple, Begenivs est un tiers de confiance : en clair, un intermédiaire qui permet au vendeur et à l’acheteur de finaliser la vente en quelques minutes et en toute sécurité. Comment ? Grâce à un compte séquestre sur lequel l’acheteur verse les fonds 48h à l’avance, le temps nécessaire pour valider le virement. Cela étant fait, le jour de la vente, l’acheteur n’a plus qu’à valider le transfert de son argent sur le compte du vendeur (via l’application* ou le site Begenivs.fr) : c’est instantané, transparent et, surtout, irrévocable.
Autre avantage : la vente peut très bien avoir lieu le week-end ! Bref, une solution infaillible pour faire fuir les escrocs et rendre la transaction entre gens honnêtes 100 % sereine. Son coût ? Rien pour l’acheteur, 29€ pour le vendeur. Nous, on dit banco !

Comment ça marche ?

1. Vendeur et acheteur s’inscrivent chacun de leur côté sur Begenivs.fr.
Pour s’authentifier, il faut fournir la copie de sa pièce d’identité, la validation des comptes prenant de quelques minutes à 24h.
2. L’acheteur vire ses fonds sur le compte séquestre 48h avant le jour de la vente. Une fois le virement validé, le vendeur peut alors vérifier que le compte Begenivs de son acheteur est bien crédité de la somme convenue.
3. Le jour J, l’acheteur donne son OK au transfert des fonds via son smartphone, la transaction étant validée par un code SMS échangé entre les deux appareils. Le compte Begenivs du vendeur est alors crédité dans la minute. Emballé c’est pesé !
Mais au fait, que se passe-t-il si, pour une raison ou pour une autre, la transaction n’aboutit pas ? L’argent est rendu à l’acheteur et Begenivs ne facture pas les 29€. Réglo !

BEGENIVS