Pourquoi les banques soutiennent les entreprises face au Coronavirus ?

La pandémie du coronavirus a impacté de nombreux secteurs d’activité. Elle a confronté les entreprises à diverses difficultés, notamment sur le plan économique, les activités professionnelles étant au ralenti. Fort heureusement, les banques ont décidé d’apporter un accompagnement financier à ces sociétés en vue de les soulager. Reste toutefois à savoir ce qui a motivé les banques à prendre une telle décision.

Éviter la faillite des entreprises débitrices

L’initiative salutaire des banques consistant à soutenir les entreprises face au coronavirus a pour but essentiel d’alléger les contraintes financières de ces dernières. En effet, afin de s’étendre et d’accroître leurs activités, les entreprises effectuent des emprunts auprès des institutions financières. Grâce aux bénéfices réalisés, elles s’acquittent de leurs dettes, incluant bien entendu les intérêts. Il s’agit donc d’une opération profitable aux banques et aux entreprises.

Cependant, l’avènement de la pandémie du coronavirus a empiété sur le chiffre d’affaires des entreprises. Cette baisse considérable sur le plan comptable confronte ces dernières à des difficultés économiques pouvant entraîner leur faillite. Il faut préciser que le dépôt de bilan de ces sociétés constituerait une grosse perte pour les structures bancaires.

Alléger les contraintes en matière de liquidité

Les difficultés économiques d’une entreprise sont les signes avant-coureurs d’une éventuelle faillite. Avec un peu de liquidité dans les comptes, les entreprises pourront redresser la pente. Les institutions financières sont les plus à même de contribuer à cela. C’est pour cette raison que certaines banques ont commencé à accélérer la demande de financement de leurs clients à court terme.

Toujours dans l’optique d’apporter un soulagement aux entreprises, certaines structures ont accepté de différer gratuitement les échéances de crédit. Ainsi, quelques sociétés bénéficient jusqu’à six (6) mois supplémentaires pour rembourser leurs crédits. Tous ces dispositifs visent à protéger l’entreprise et à permettre sa continuité, d’autant plus que cela est dans l’intérêt des banques.

Éviter le défaut de paiement

Les entreprises fonctionnent en partie sur la base des crédits octroyés par les institutions bancaires. En effet, ces crédits sont effectués en fonction de la capacité de l’entreprise à rembourser. Ils tiennent également compte de la rentabilité du projet présenté par les entrepreneurs. Le paiement à long terme des entreprises est le moyen principal par lequel les banques se rémunèrent. Quand bien même une faillite donnerait droit à la saisie des biens mis en garantie, cela ne profite aucunement aux banques. En fait, si le nombre d’entreprises en défaut de paiement augmente, cela pourrait entraîner la diminution des ressources des banques. Par conséquent, un soutien à ces entreprises en difficulté permettrait d’éviter une telle situation.

Les entreprises : principales causes d’existence de la banque

Il est important de préciser que les banques sont avant tout des entreprises. Elles parviennent à fonctionner grâce à leur clientèle composée de particuliers et d’entreprises. En effet, qu’elles soient agricoles, industrielles, artisanales ou autres, les sociétés sont les clients majeurs des banques. Les particuliers sont en réalité très minoritaires. Il est donc légitime que les structures de l’univers des finances (banque régionale, Crédit Agricole) songent à sauver ces entreprises de la faillite, car leur fermeture entraînerait des effets pas très agréables.