Recruter des candidats sur leurs qualités humaines plutôt que leur diplôme ? par Amontech

Amontech est un Cabinet de conseil d’environ une cinquantaine de Consultants qui interviennent sur les Hautes Technologies: Java,.Net, C++ dans le domaine de la Finance de Marché sur les métiers du Front, Middle, Back Office & Risk.

Ce blog vous présente l’expertise d’Amontech mais également les actualités dans les domaines du Recrutement, des Nouvelles technologies, des BigData et de la méthodologie en Gestion de projet informatique.

Amontech fait le point sur le principe du recrutement affinitaire.

Il s’agit donc d’assortir des candidats et des recruteurs un peu sur le modèle des sites de rencontres.  Selon une récente étude américaine menée par le psychologue Daniel Goleman, une entreprise devrait 60 % de ses résultats aux compétences émotionnelles de ses employés…

Un paramètre bien trop ignoré par le passé. Oui mais ça c’était avant le recrutement affinitaire ! Amontech apporte un Éclairage sur ce que cache cette nouvelle méthode de recrutement qui combine savoir-faire, savoir-être et sourcing des motivations.

Le principe est simple : les entreprises précisent les compétences requises ainsi que les qualités humaines privilégiées parmi cinq traits de personnalité (extraversion, conscience professionnelle, ouverture d’esprit, stabilité émotionnelle, et convivialité). Côté candidat, il suffit de poster son CV et de répondre à un test de personnalité de 8 à 10 minutes. Amontech.

Le recrutement affinitaire est une nouvelle façon de concevoir le recrutement en s’appuyant sur l’intelligence émotionnelle du candidat. Cette dernière telle qu’elle fut établie par Salovey et Mayer va au-delà du quotient émotionnel (en opposition au quotient intellectuel) et est « l’habileté à percevoir et à exprimer les émotions, à les intégrer pour faciliter la pensée, à comprendre et à raisonner avec les émotions, ainsi qu’à réguler les émotions chez soi et chez les autres ».Amontech

Si les compétences professionnelles/métiers restent fondamentales, le profil du candidat s’enrichie de l’essence même du moteur professionnel : ses motivations et désirs individuels (qu’on appelle également soft skills). En effet, c’est le savoir-faire et le savoir-être qui définissent les compétences d’un candidat, dont le levier n’est autre que la motivation. Amontech fait le bilan : Le recrutement affinitaire vise donc à combiner ces différents paramètres pour identifier le meilleur profil pour un dit projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *