Les bienfaits de la Quercétine sur votre santé

Parmi plus de 4000 flavonoïdes qui existent, la quercétine est la plus active à côté de la rutine. Découvrez donc les propriétés de cette substance, ses différents bienfaits sur la santé et comment la consommer pour en profiter.

Qu’est-ce que la quercétine ?

la Quercétine

Comme les autres flavonoïdes, il s’agit d’un pigment végétal qui donne sa couleur aux légumes, fruits et fleurs. Notons ici que les flavonoïdes ont été découverts en 1937 par Albert Szent-Györgyi, lauréat du Prix Nobel de physiologie ou médecine. Ayant observé que ces pigments avaient la capacité de réduire la perméabilité des vaisseaux sanguins, il les nomma vitamine P en premier.

Mais ce nom a été abandonné quand on a découvert qu’il ne s’agit pas de vitamines. La Quercétine faisait alors partie des flavonoïdes découverts à l’époque. Elle présente la particularité d’augmenter l’absorption de la vitamine C, d’où son association avec elle souvent dans la prise de suppléments alimentaires. Elle est également reconnue comme un des antioxydants les plus présents dans l’alimentation et par sa capacité à neutraliser les radicaux libres dans le corps.

Les bienfaits de la quercétine sur la santé

Il s’agit comme indiqué avant d’un antioxydant très actif. Ce qui lui procure différentes propriétés anti-inflammatoires, antiallergiques et antimicrobiennes. L’action antioxydante de la quercétine a été prouvée scientifiquement, et de ce fait sa capacité à capter les radicaux libres et bloquer leur activité. Ce qui contribue à réduire l’intensité des inflammations et limiter le stress oxydatif (d’où son utilisation par les sportifs professionnels).

Ce type de flavonoïde est donc efficace contre différents types d’inflammations : prostatites, cystites (infections urinaires), inflammation  de la vessie et des ovaires. La quercétine peut aussi aider à lutter contre les maladies cardiovasculaires comme les accidents vasculaires cérébraux et les troubles coronariens, et notamment diminuer la tension artérielle. Elle est également prescrite en cas d’allergies de tout genre (digestives, respiratoires, de peau). Ceci en raison de sa capacité à diminuer la production d’histamine qui déclenche les symptômes allergiques.

Comment consommer la quercétine ?

Ce pigment se trouve dans différents végétaux comme la pelure d’oignon, l’oignon rouge, les gousses du Dimorphandra mollis, l’ail, le brocoli cru, les cerises, les agrumes et le thé. La câpre et la livèche restent les aliments les plus riches avec des teneurs respectives de 180 mg et 170 mg pour chaque 100 g. Notons que le fait d’éplucher les légumes et fruits diminue leur teneur en quercétine.

Les quantités consommées dans les aliments sont limitées, souvent autour de 50 mg, d’où la nécessité de recourir aux suppléments alimentaires. Quant au dosage pour ceux-ci, il n’y a pas d’indications précises. Néanmoins, on évite de dépasser 1200 mg par jour, à répartir en trois prises généralement avant les repas. Pour des cures de longue durée, par exemple 3 mois, il vaut mieux se limiter à 500 mg par jour.

Il ne faut pas hésiter à bien s’informer et demander l’avis d’un spécialiste avant de suivre une cure. Il faut aussi privilégier les suppléments issus de l’agriculture bio.