Que faire lorsque l’on a le trac ?

Le trac a été la bête noire de nombreuses personnalités publiques. Les musiciens et comédiens sont les principaux concernés, même si du chef d’équipe, aux délégués de fac en passant par les dirigeants ou membres d’associations, le trac n’épargne personne. Qu’il s’agisse de prononcer un discours pour plaire à sa belle-famille ou pour convaincre un client, quand on parle en public, ce trac est omniprésent, à différents degrés selon les situations. Afin de vous aider à vivre avec cet état légèrement handicapant, voici un tour d’horizon sur le trac et des meilleures méthodes afin d’y faire face de la meilleure des manières. 

Qu’est-ce que le trac ?

Le trac est défini comme l’angoisse ressentie avant d’affronter un public ou de subir une épreuve. Il se manifeste par des changements physiologiques survenant quelques heures voire 5 minutes avant les spectacles ou le début des épreuves. Les personnes sujettes au trac peuvent ressentir de la frayeur accompagnée par des émotions fortes. Des tremblements intenses et inarrêtables aux mains qui deviennent moites à ne plus arriver à tenir le script en main, parfois, le trac peut immobiliser et faire perdre tous ses moyens, malgré une préparation impeccable. Si cet état est omniprésent dans le monde du théâtre et des spectacles, il l’est tout autant dans les situations vécues quotidiennement.

Le trac au quotidien

Le trac est un phénomène auquel tout le monde est exposé, notamment au moment où on doit affronter une épreuve telle qu’un examen, un entretien d’embauche ou même avant une simple conversation. Certaines personnes ont évoqué des apparitions de trac au moment de remplir un formulaire. Cette angoisse est particulièrement présente chez les personnes sujets à la timidité et elle peut constituer un frein à une vie épanouie, d’où la nécessité d’apprendre à la combattre. Il faut savoir que le trac n’est pas toujours qualifié de handicap chez les comédiens car ces derniers, grâce aux cours de comédie, ont acquis un état d’esprit qui relègue le trac au rang de simple état passager.

Solution : le théâtre

Certains artistes ont recours à un rituel personnel afin de moins ressentir les effets du trac. Ainsi, dans le monde du théâtre, cet état n’est pas toujours perçu comme un facteur limitant, au contraire. Il est considéré comme un catalyseur des émotions et permet de booster l’envie d’apprendre des acteurs. Selon une habituée des cours de théâtre distillés dans un atelier de Paris, on retrouve toujours, parmi les nouveaux venus, un nouvel apprenti qui dit ne pas être sujet au trac mais qui, une fois que le métier rentre, commence à comprendre le rôle que cet état joue pour parfaire son jeu d’acteur. En somme, dans le monde du théâtre, on a dompté le trac en apprenant à l’accepter. Ensuite, grâce aux cours, on apprend également à se relaxer et se détendre. Aussi, si vous aussi voulez savoir comment se débarrasser efficacement de cette angoisse, rejoignez une compagnie ou un atelier de théâtre et suivez les conseils des professeurs et autres partenaires, vous observerez rapidement de profonds changements dans votre vie quotidienne.