Les meilleures galeries d’art contemporain de Paris

Un séjour à Paris a forcément un côté culturel vu que c’est l’un des centres culturels les plus importants en Europe. Pour faire le plein de découverte surtout en matière d’art contemporain, voici les bonnes adresses à ne pas manquer.

La Galerie Rabouan Moussion

Aujourd’hui sise au 11 rue Pastourelle, la Galerie Rabouan Moussion maintient poursuit sa quête de nouveaux genres et de nouveaux artistes à travers le monde. Ouverte en 1988 par Jacqueline Rabouan, cette passionnée d’art et militante dans l’âme veut promouvoir l’art au-delà de ses frontières terrestres. Elle a d’ailleurs créée sa galerie après avoir assisté à la première foire d’art contemporain de Moscou. En y revenant, elle s’était décidée à faire connaître les artistes Russes en France dont Oleg Kulik, Kirill Chelushkin, Olga Kisseleva, …

Au fil des ans, elle a ensuite décidé d’élargir son horizon en s’intéressant à d’autres artistes talentueux issus des quatre coins du globe. Sa rencontre avec le photographe Erwin Olaf a été décisive pour la galeriste, rejoint depuis quelques années par sa fille, Caroline Moussion.

Après avoir occupé pendant des années un espace de 80 m² sur la rue Vieille-du-Temple, mère et fille décident d’élargir leur local devenu trop petit. Elles déménagent alors à 700 m de leur ancien emplacement, toujours dans le quartier historique du Marais pour occuper un ancien théâtre rénové de 250 m². L’ouverture de ce nouvel établissement a mis en exergue une exposition d’Erwin Olaf avec qui la galerie travaille toujours de nos jours.

En termes de genre, Rabouan Moussion n’en a pas de très précis. En fait, les deux femmes qui la gèrent, toutes deux passionnées, se laissent emporter en laissant parler leur sens. Chacune d’elle sillonne le monde en quête de nouveaux talents à dévoiler au monde et de nouvelles œuvres qui viendront étoffer leur propre collection.

On peut aujourd’hui dire que tout ce qui touche à l’art fait le bonheur de la galerie y compris le street art dont la principale figure est Jonone.

Ces dernières années, elle enchaîne les expositions entre ses murs et en dehors de ses murs. En été par exemple, elle se donne le plaisir d’exposer à la plage pour donner à ses œuvres un air de vacances au soleil. Elle participe également à diverses foires internationales en promouvant à chaque fois ses artistes et en en découvrant de nouveaux.

La Galerie Laforest Divonne

Sise au 12 rue des Beaux-Arts dans le quartier Saint-Germain et Bruxelles à Paris, la Galerie Laforest Divonne se spécialise dans la peinture contemporaine. Elle a été fondée par Marie-Hélène de La Forest Divonne en 1988 d’abord sous le nom de la Galerie Vieille du Temple pour devenir, en 2015, Galerie Laforest Divonne suite à son emménagement sur rue des Beaux-Arts. En 2016, une autre galerie a été ouverte à Bruxelles, mais cette dernière est dirigée par Jean de Malherbe, fils de Marie-Hélène.

A eux deux, mère et fils défendent, chacun à leur manière, l’art contemporain. Même si leur objectif reste le même, on note une différence entre leur style de travail du fait qu’il s’agisse quand même de deux générations différentes. Quoi qu’il en soit, ces galeries mettent en avant le travail d’artistes internationaux dont la plupart commencent juste à se faire un nom dans l’univers artistique.

La Galerie du Haut Pavé

Sise au 3 Quai de Montebello, la Galerie du Haut Pavé a ouvert ses portes en 1953. Elle a été fondée par le Père Vallée qui voulait offrir aux jeunes artistes inconnus ou méconnus du public un lieu où ils pouvaient s’épanouir et présenter leur travail.

Au fil des ans, la galerie et ses artistes font découvrir différents courants de l’art contemporain. Il faut souligner que l’établissement s’est donné une mission qui force le respect : en lieu et en place d’une simple galerie, c’est une association sans but lucratif qu’il s’est donné pour titre. Dans ce contexte, il accueille de nombreux artistes ayant besoin d’un soutien et d’un accompagnement dans leur travail. Il leur donne également la chance d’exposer pour la première fois et d’ainsi approcher l’univers très select de l’art.

Depuis ses débuts, bon nombre d’artistes ont réussi à se faire connaître grâce à cette galerie et jusqu’à aujourd’hui, l’association présente un nouvel artiste tous les mois.

La Galerie Thaddaeus Ropac

Pour la trouver à Paris, il faut se rendre au 7 rue Debelleyme, dans le quartier du Marais. A part cette adresse, la Galerie Thaddaeus Ropac dispose également d’espace dédié à Pantin à proximité du 19e arrondissement de Paris, à Salzbourg et à Londres.
Fondée par Thaddaeus Ropac en 1990, la galerie parisienne qui porte son nom met en avant de nombreux artistes internationaux. Cette dernière s’étend désormais sur quatre étages entièrement dédié à l’art contemporain.

Le fondateur du Groupe a réussi à créer des espaces majeurs du monde artistique et est devenu une figure influente. Aujourd’hui, il est aussi bien présent sur le marché primaire que secondaire et sa galerie endosse de nombreux rôles. Tantôt elle expose le travail d’artistes de renom, tantôt elle joue les consultants auprès de grands musées, de collectionneurs privés et d’entreprises et même d’institutions publiques. Elle dispose également de sa propre maison d’édition qui lui permet d’éditer ses catalogues dans le cadre de ses expositions.

La Laurence Esnol Gallery

Aujourd’hui sise au 7 & 22 rue Bonaparte de Paris, dans le 6e arrondissement, la Laurence Esnol Gallery se spécialise dans la peinture contemporaine. Elle a ouvert ses portes en 2008 d’abord rue des Saint-Pères dans le 7e arrondissement de la capitale avant de déménager à son adresse actuelle parce que ce premier emplacement devenait trop exigu et ce, malgré les deux agrandissements qu’il a déjà subis.
C’est après le succès de l’exposition du peintre H. Craig HANNA que la galerie a été créée par Laurence Esnol et Daniel Aidan, tous deux des passionnés d’art. D’ailleurs, dans ses premières, ce peintre en avait l’exclusivité, mais depuis peu, l’établissement élargit ses prestations et s’ouvrent de plus en plus vers de nouveaux artistes tels que le photographe Eric Antoine.

La peinture n’est plus son seul domaine d’activités puisqu’elle présente également de nouvelles formes artistiques en soutenant le travail d’autres artistes contemporains. La galerie participe activement à des foires internationales dédiées à l’art contemporain.

La Galerie Virginie Louvet

Sise au 48 rue Chapon dans le quartier du Marais, la Galerie Virginie Louvet se focalise aussi bien sur de nouveaux artistes émergents que sur des artistes déjà bien établis. Tous ont en point commun leur passion pour l’art contemporain.

La galerie a vu le jour en 2012 et grâce au nombre d’artistes qui travaillent avec elle, elle a réussi à s’imposer sur de nombreuses facettes de l’art contemporain. Entre ses murs, toutes formes artistiques sont mises en valeur en partant de la peinture à la sculpture sans oublier la vidéo.

Elle se veut être un lieu de rencontre entre les artistes qui peuvent d’ailleurs y dialoguer et défendre leur travail. Virginie Louvet participe activement à la vie de sa galerie non seulement pour mettre en avant le travail de ses artistes, mais aussi pour interagir avec eux en mettant à leur disposition une scène originale leur permettant de présenter sous diverses facettes leur travail. En effet, à travers les pièces de la galerie, les artistes découvrent des pièces architecturales qui donnent une autre dimension à leur travail, divers paysages qui leur permettent de donner une vraie scène progressive à leurs œuvres.

La galerie propose des expositions individuelles ainsi que des expositions collectives. Elle travaille avec de nombreuses galeries sises à l’internationale.

La Galerie Catherine Houard

Située au 15 rue Saint Benoit dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés, la Galerie Catherine Houard met en avant le travail d’artistes confirmés appartenant à divers courants artistiques. L’art contemporain n’est pas son seul champ d’activité puisqu’elle s’intéresse également à l’art moderne.

Elle soutient toutes les formes artistiques telles que la peinture, la sculpture, le dessin, la céramique, la gravure, la photo, … tout ce qui contribue à promouvoir le monde artistique dans sa totalité. La preuve, les univers de la mode, du cinéma, du théâtre, des médias, du mobilier, … font également partie de son répertoire d’activités. Son objectif est de tisser un lien entre tous les genres.

Parmi ses penchants actuels, on peut citer la gravure sur cuivre et le mobilier design. Elle reste néanmoins ouverte à toutes les passions et reste d’ailleurs un lieu de rendez-vous incontournable pour les amateurs d’arts contemporains et modernes.

La Galerie 1900-2000

Ouverte en 1981 par Marcel Fleiss, la Galerie 1900-2000 est venu remplacer la Galerie des Quatre Mouvements que Marcel Fleiss a ouvert en 1972 avec deux amis à savoir Philippe Klein et Fred Fisher. Leur premier établissement se focalisant uniquement que quatre courants artistiques (surréaliste, Dada, pop et hyperréaliste) ne suffisait plus à Fleiss pour élargir son répertoire artistique. Dans sa nouvelle galerie, il s’ouvre alors à de nouveaux courants comme le Fluxus, le Lettrisme ainsi qu’à des artistes contemporains.

Depuis que Marcel est aidé par son fils David, ce dernier oriente de plus en plus la galerie vers l’art contemporain. Elle multiplie ainsi les expositions, participe régulièrement à des foires d’art et développe son département photographique ce qui lui permet de collaborer encore davantage avec d’autres artistes.
En 2003, la vie de la galerie prend un grand tournant après avoir organisé la grande vente André Breton.

Elle renforce ainsi sa notoriété dans le milieu artistique, mais ne perd toutefois pas de vue ses premiers amours que sont le Dada, le surréalisme, … Et pour établir encore plus son influence dans l’univers de l’art, elle continue de donner des expositions sur les artistes des années 60 et 70.