Les essentiels à savoir sur l’ambulance

Étant donné les cas d’urgence qui existe de nos jours, voir une ambulance parcourir toute la ville pour parvenir rapidement dans un établissement hospitalier fait partie des situations des plus ordinaires. Chaque personne a sûrement croisé une ambulance sur la route. En activant le son d’une sirène, ce véhicule ne passe d’ailleurs aucunement inaperçu. L’ambulance 91 a comme principe le sauvetage d’une ou plusieurs personnes en détresse. Mais ce n’est pas tout, encore beaucoup d’information intéressante tourne autour de ce véhicule d’urgence.

 

Qu’est-ce qu’une ambulance ?

 

En effet, l’ambulance est un moyen de transport dans les cas d’empressement comme le déplacement de personnes blessées, en mauvaise santé ou encore des femmes qui sont en train d’accoucher, vers un centre hospitalier. À part le transport des patients dans l’ambulance, les services de ce type de véhicule sont le secourisme de toutes les personnes ayant été victimes d’incident diverses comme un incendie par exemple. Ses services fournissent aussi les premiers soins. Ce moyen de transport est une sorte de petit hôpital ambulant qui s’équipe de tout le personnel et de tous les matériels essentiels pour procurer des premiers soins aux blessés, comme l’est l’ambulance 91 par exemple. Elle est également un endroit respectant tout à fait l’hygiène. Des mesures d’hygiène sont respectées pour éviter une quelconque contamination provenant des malades, des ambulanciers ou encore des matériels utilisés dans le véhicule.

 

Les différents types d’ambulances

 

Plusieurs types d’ambulances existent, en voici certaines d’entre elles :

 

L’Ambulance de Secours et de Soins d’Urgence

L’ASSUS ou Ambulance de Secours et de Soins d’Urgence est un véhicule destiné au transport sanitaire allonger. Cependant cela ne signifie pas qu’elle ne peut aucunement laisser une personne être debout. Elle est agencée de manière à ce que la cellule sanitaire dispose d’un espace assez large pour comporter les équipements utiles pour le patient, permettre l’exécution des gestes des personnels et accommoder les personnes dans le véhicule. C’est un moyen de transport de catégorie A et les personnels qui y sont présents sont l’ambulancier diplômé et son équipier, l’auxiliaire ambulancier. Un médecin ou bien un infirmier peut parfaitement remplacement la place de ce dernier.

 

La voiture de secours d’urgence aux asphyxiés et blessés

La VSAB ou Voiture de Secours aux Asphyxiés et aux Blessés est un moyen de transport totalement dédié aux sapeurs-pompiers. C’est un véhicule de catégorie B. Doté de matériel léger, ce type de voiture d’urgence ne se charge que d’une victime. Cependant, si un autre malade n’est atteint que de simples blessures, il pourrait également être transporté avec celui qui est mal en point. Comme personnel, ce moyen de transport se compose de 4 sapeurs-pompiers tout au plus.

 

L’Unité Mobile Hospitalière

L’UMH ou Unité Mobile Hospitalières fait partie de l’ambulance de soins intensifs. Elle est donc consacrée aux personnes en détresse nécessitant des soins d’extrême urgence ou une réanimation. Dans ce cas, il est muni de chaque équipement utile pour les premiers secours et surtout pour les cas assez graves. Parmi ces matériels se trouvent les matériels de réanimation, d’incubation ou bien d’un défibrillateur. Appelé également Unité mobile de soins intensifs ou UMSI, ce moyen de transport est de catégorie C et s’équipe de personnel tel qu’un ambulancier diplômé, d’un médecin et d’un infirmier. La position des patients à transporter dans le véhicule peut-être semi-assise ou allongée selon leurs états.

 

Le Véhicule Sanitaire Léger

Ce type de transport d’urgence est dédié au transport de personnes assises. Dans ce cas, ce véhicule léger ne s’occupe pas de malades ayant été victimes d’incident délicat. Le nombre de personnes pouvant entrer dans ce moyen de transport est de trois tout au plus. En outre, le VSL ou Véhicule Sanitaire Léger est de catégorie D et il est doté d’une couleur blanche avec une croix médicale bleue visible sur le capot. Pour octroyer des services ambulancier aux personnes malades, le véhicule Sanitaire Léger dispose d’un auxiliaire ambulancier. En général, le VSL est employé par des entreprises privées ayant des compétences en matière de transport de personne mal portant.

 

Le personnel d’une ambulance

 

L’ambulancier fait partie du personnel de l’ambulance 91. Il se charge de transporter les malades dans le véhicule d’urgence. En tant qu’ambulancier, son rôle principal est d’être au service des personnes mal-portants. Dans ce cas, il est toujours à l’écoute des malades pour leur assurer un total confort. Cela jusqu’à ce qu’ils arrivent dans un établissement hospitalier. Que la personne à transporter soit blessée, en train d’accoucher ou requiert tout simplement un diagnostic ou une analyse en toute urgence, ce professionnel constate l’état du patient. Cela afin de connaître l’état d’urgence de ce dernier. Lors du constat, la personne à déplacer pourrait nécessiter des premiers soins. Et c’est toujours l’ambulancier qui intervient et prends tout en charge pour octroyer les premiers secours. En exerçant cette action, ce professionnel veille au respect de l’hygiène. Il a d’ailleurs été formé pour cela. Donc, divers protocoles en matière de nettoyage et décontamination sont considérés. À part cela, l’ambulancier s’assure que l’ambulance s’équipe de tous les matériels indispensables aux malades. Pour accomplir sa mission à la perfection, l’ambulancier est un professionnel ayant en sa possession une attestation préfectorale confirmant sa capacité à conduire une ambulance. C’est également un personnel ayant effectué une formation lui octroyant un diplôme d’État d’Ambulancier.

Cependant, dans un véhicule d’urgence tel que l’ambulance 91, il n’y a pas que l’ambulancier. L’auxiliaire ambulancier fait également partie des acteurs au service des malades. C’est l’équipier de l’ambulancier diplômé d’État. Sa mission est pareille que pour ce dernier. Il doit assurer le confort ainsi que le transport des personnes mal portant, notamment dans un véhicule sanitaire léger.  Il doit donc communiquer, observer l’état du malade. Comme formation, il a effectué une formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 1. Cela reconnut par le ministère chargé de la santé. De plus, il dispose d’une attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’ambulance. Il faut souligner que l’ambulancier diplômé d’État et l’auxiliaire ambulancier sont tous les deux soumis à des examens médicaux pour pouvoir passer leur attestation.  Et en plus de cela, ils doivent se munir d’un certificat médical de vaccination.

Ces personnels doivent disposer de diplôme, de formations et de certificats divers pour pouvoir exercer leurs fonctions. Ainsi, le secourisme des patients dans l’ambulance sera exécuté selon les règles régissant ce métier, comme le sont d’ailleurs les services et missions effectués par l’ambulance 91, des équipes de professionnels assidus et soucieux du confort des patients.