Apprendre l’histoire de la peste, ses symptômes, sa prévention et les traitements

Parmi les graves maladies infectieuses qui sévissent encore de nos jours se trouve la peste. Cette maladie est due à un agent infectieux appelé Yersinia Pestis. Et bien qu’elle touche principalement les rongeurs, elle peut se transmettre à l’homme par la piqûre d’une puce infectée.

La peste, un peu d’histoire

La maladie infectieuse de la peste par l'IHU Méditerranée
Historique de la maladie

La peste a bien marqué l’histoire de l’humanité, notamment au milieu du XIVe siècle, lorsqu’elle extermina près de la moitié de la population européenne en seulement 5 ans. Mais les premiers cas de peste en Europe apparaissaient en 541 dans le bassin de la Méditerranée du temps de l’empereur Justinien. Les dégâts étaient énormes, puisqu’en plus des pertes massives humaines, la maladie fut responsable du déclin économique de l’Europe du Nord. Nul ne sait exactement comment cette maladie contagieuse a pu disparaître au VIIIe siècle.

La peste sous sa forme bubonique réapparaissait en 1320 en Mongolie. Elle se répondit si vite qu’elle toucha Marseille le 1er novembre 1347. Entre 1345 et 1350, la pandémie ravagea la population musulmane en commençant par la Haute-Égypte, la Palestine et la Syrie.

Ce n’est qu’au début du XVIe siècle que des mesures de prévention ont été prises, dont on peut citer la technique de la « ligne » qui consiste à isoler les villes contaminées par l’armée. Si on croyait que le « drame de Marseille » de 1720 fut le dernier cas de peste en Europe occidentale, on a encore enregistré quelques cas sporadiques en 1920 (Paris) et en 1945 (Corse).

Au début des années 90 jusqu’en 2015, l’OMS (Organisation mondiale de la santé) a enregistré 50 000 cas humains de peste à travers 26 pays. Les principaux pays touchés sont entre autres Madagascar, Ouganda, Tanzanie, la République Démocratique du Congo, le Pérou et la Chine.

 

Les différents types de pestes et leurs symptômes

IHU Méditerranée revient sur les sortes de peste
Différents types de pestes

On distingue 2 types de peste.

La peste bubonique

Elle se déclare par des troubles digestifs, une forte fièvre accompagnée de maux de tête ainsi que par l’apparition de bubons au niveau de l’aine, du cou et des aisselles. Parfois, le malade a des hallucinations. La forme bubonique chez l’homme est surtout développée par la piqûre d’une puce infectée. Si les bactéries atteignent les poumons du malade, celui-ci développe alors la seconde forme de la maladie qu’est la peste pulmonaire.

La peste pulmonaire

Le sujet atteint de la maladie contagieuse tousse beaucoup. Ses crachats deviennent sanguinolents et il éprouve de la douleur au niveau de la poitrine. Il a également une forte fièvre et des maux de tête. Par mégarde, il peut transmettre sa maladie à d’autres personnes par voie respiratoire (en cas de toux). Sans traitement, la peste pulmonaire est mortelle après 3 jours.

Prévention et traitement de la peste

La peste est endémique chez la population de rongeurs sauvages comme les marmottes, les rats ou encore les écureuils. Il y a de fortes chances que cette infection se transmette à l’homme lorsque ces animaux, en particulier les rats pesteux, montent en ville. L’assainissement de l’entourage, le débroussaillement et le maintien d’une bonne hygiène contribuent à limiter la contamination et la propagation de la maladie.

Toutefois, lorsqu’un cas de peste est déclaré dans une région, des mesures sont entreprises par les autorités locales :

  • série de diagnostics
  • isolement et traitement des malades
  • dératisation et désinsectisation
  • traitement prophylactique des personnes proches des malades
  • vaccination des personnes vivant à proximité du foyer de peste

Comme toutes les maladies infectieuses, la peste est traitée par des antibiotiques tels que la tétracycline, la streptomycine et la fluoroquinolone.

En cas de peste, il faut éviter :

  • la fuite : craignant la maladie, les gens s’enfuient alors qu’il est possible que certains sujets soient déjà contaminés.
  • la manipulation sans protection des cadavres victime de la peste