Besoin d’une défiscalisation de type loi Pinel en 2019 ? Voici nos conseils

La défiscalisation loi Pinel 2019 a été rendue possible par la reconduction du dispositif en 2017 par le ministre de la cohésion et du territoire. Elle prévoit des réductions d’impôts possibles jusqu’en 2021, en investissant dans un logement neuf. Comment réaliser cet investissement et pour quel bénéfice sur le plan fiscal : examinons de plus près l’intérêt de la mesure.

Pourquoi  profiter d’une défiscalisation loi Pinel en 2019 ?

 

On sait que les Français sont adeptes des niches fiscales telles que les propose une défiscalisation Pinel 2019. Cette mesure leur permet de belles réductions d’impôts, tout en plaçant leur argent dans la pierre.

Quel est le principe du dispositif ? Les réductions d’impôts sont calculées par rapport au prix de revient du logement, qui doit être situé autour de 5 500 € du mètre carré (ou 300 000 € en tout). Le montant de la réduction dépend ensuite de la durée d’engagement à laquelle le propriétaire s’engage à louer. Plus longtemps il s’engage, plus le taux de réduction, calculé sur le prix du logement devient intéressant. Mais le propriétaire doit s’engager de manière irrévocable sur une période de 3 à 6 ans ( plus de détails sur : https://www.immoz.info/).

Une défiscalisation loi Pinel 2019 a l’avantage d’encourager les investisseurs à se porter acquéreur dans le neuf. Le bien doit seulement respecter certains critères :

  • être loué à titre d’habitation principale ;
  • les ressources du locataire ne devant pas excéder les plafonds fixés pour chaque zone d’habitation ;
  • être loué à une personne n’appartenant pas au foyer fiscal du propriétaire, même si la possibilité de louer à des ascendants ou descendants demeure.

Enfin, il faut parler aussi d’une importante modification apportée par la loi Pinel 2019 : seuls les logements situés dans ses zones dites sous tension au niveau de l’habitat, sont éligibles au dispositif.
Il s’agit des zones  AA bis et B1. Une défiscalisation Pinel 2019 permet donc de se porter acquéreur en axant son choix sur des biens situés sur Paris et ses environs ou sur des villes où la pression locative est très forte : Marseille, Lyon, Lille, Montpellier…

 Comment investir ?

Avant de se lancer dans une acquisition, l’investisseur s’interrogera sur l’intérêt réel de la mesure en fonction de son patrimoine. Un rapide calcul s’impose pour lui, afin de connaître le montant des réductions auxquelles une défiscalisation Pinel 2019 lui donne droit.

Pour cela, il lui faut connaître la durée de location sur laquelle il souhaite mettre son bien sur le marché. Pour rappel : un bien loué sur une période de 6 ans, ouvre une réduction de 12 % du prix d’achat, un bien loué sur 9 ans : 18 % qui montent à 21 % pour un bien loué sur 12 ans. Le montant de la réduction maximale possible s’élève à 63 000 . Une défiscalisation Pinel 2019 rentre bien sûr, dans le plafonnement des niches fiscales, fixé à 10 000 .

Un dernier point auquel il conviendra d’être vigilant : le plafond des loyers. La loi prévoit un plafond relevé chaque année, que le propriétaire s’engage à ne pas dépasser. Il se doit d’être respecté durant toute la durée d’engagement de location du bien. Les ressources du locataire ne doivent pas non plus excéder un plafond fixé, mais cela ne doit être le cas qu’à la date de signature du bail. S’il voit sa situation évoluer favorablement, postérieurement à son entrée dans les lieux, la loi ne change rien à ses acquis.

Les avantages fiscaux de la loi Pinel 2019 sont limités à l’achat de 2 logements par an. Le dispositif antérieur couvrait un choix plus large de logements en comprenant des zones plus étendues. Mais le principe de l’investissement locatif dans le neuf contre défiscalisation est lui bien maintenu.