Le certificat d’authenticité : un document essentiel pour authentifier une œuvre d’art

On ne parle pas souvent du droit quand en discute de l’art. Pourtant, ces deux notions sont liées, notamment lorsque l’artiste projette de joindre un certificat d’authenticité à sa réalisation. En effet, c’est un justificatif indispensable pour certifier aux acheteurs qu’il est vraiment l’auteur de l’œuvre concernée. Cela permet aussi d’attester le prix de l’objet. Il faut cependant faire attention lors de la création de ce document.

Le certificat d’authenticité : définition et utilité

Qu’il s’agisse d’un tableau, d’une sculpture ou d’une photographie, de nombreux artistes et galeristes associent un certificat d’authenticité pour une œuvre d’art. Cette pièce peut être considérée comme la carte d’identité de l’objet. Ainsi, elle comprend généralement la signature de l’auteur, la date de la création, le titre et la photo de la création artistique. Quelques mentions obligatoires viendront également attester sa validité.

On peut joindre une attestation à chaque réalisation. Son utilité se conjugue d’ailleurs au pluriel. Tout d’abord, dans la mesure où l’artiste souhaite exposer ou céder son bien, cela permet de rattacher son œuvre à son nom. Par ailleurs, ce document sert à nouer une relation de confiance avec l’acquéreur. En effet, ce certificat aide à rassurer les acheteurs sur l’originalité des objets vendus et à bien connaitre la provenance de l’objet.

De même, cette pièce améliore la traçabilité de l’article en cas de vol ou de perte. Il suffira au nouveau propriétaire de communiquer les informations figurant sur l’attestation pour que les autorités puissent entamer les recherches. Enfin, ce justificatif constitue une excellente protection contre les tentatives de reproduction. Par ailleurs, il facilite l’estimation de la valeur de l’œuvre. Les experts obtiendront toutes les données essentielles pour étayer leur diagnostic. Dans certains cas, cela accélèrera la transaction.

Créer un certificat d’authenticité pour une œuvre d’art

L’artiste reste la personne la plus compétente pour créer un certificat d’authenticité. En effet, il connait toutes les informations concernant son œuvre. Seulement, la création de ce document doit respecter certaines conditions. Par conséquent, l’attestation doit contenir quelques mentions obligatoires et la signature de l’auteur doit être unique et difficile à copier. Pour une meilleure protection contre d’éventuelles reproductions, il faut que le document ne puisse pas être photocopié ou photographié.

Aujourd’hui, ce type de certificat est protégé par l’ajout de filigranes et d’hologrammes de sécurité. D’ailleurs, de nombreuses plateformes en ligne proposent des solutions intéressantes pour sécuriser ce document. Ainsi, les artistes peuvent désormais y apposer des scellés à bulles. Il s’agit d’une combinaison de code à bulles et QR montés ensemble sur un film métallisé qui rend les tentatives de copies particulièrement complexes. Ces mentions permettront aussi à un futur acquéreur de vérifier l’authenticité d’une œuvre d’art par ses propres moyens. Il suffit pour cela de scanner le code QR avec un smartphone.