Réseau de froid urbain : principe et avantages

Réduction du gaz à effet de serre, rafraichissement durable, maîtrise de l’énergie sont autant d’enjeux au cœur du réseau de froid urbain. Ce réseau de froid déjà opérationnel dans certaines villes comme Paris permet de rafraîchir les bâtiments en utilisant de l’eau très fraîche produite par une centrale frigorifique et distribuée au moyen de canalisations souterraines raccordées à des postes de livraison.

Réseau de froid urbain : fonctionnement

Le Réseau de froid urbain suit un schéma bien précis. En amont, de puissantes machines frigorifiques refroidissent l’eau glacée à 5°C puis celle-ci est transportée par réseau de canalisation souterraine alimentant les postes de livraison des bâtiments connectés. Le réseau fonctionne en circuit fermé : l’eau destinée à rafraîchir les bâtiments est retournée à la centrale de production pour être à nouveau refroidie et réinjectée dans le réseau.

Comment l’eau glacée permet-elle de rafraîchir les bâtiments ?

Un réseau de froid fonctionne comme une pompe à chaleur, mais en sens inverse : il évacue la chaleur des bâtiments et la transporte jusqu’à un point de rejet dans l’air ou dans l’eau.
Chaque composant du réseau, de la centrale de production à la sous-station, joue un rôle précis. Le groupe frigorifique de la centrale comprime un fluide frigorigène qui a la capacité d’absorber la chaleur puis ce liquide est acheminé vers les sous-stations via un circuit « aller ».

Les sous-stations ou postes de livraison, où se trouvent l’échangeur thermique, le préparateur et les compteurs, assurent ensuite la distribution du froid dans tout l’immeuble, un peu comme une climatisation collective.

Certains réseaux, comme celui de la Ville de Paris, utilisent la fraîcheur disponible dans l’eau ou dans l’air ambiant (free cooling) pour rafraîchir les bâtiments. En termes de performances énergétiques, le réseau de froid est nettement moins énergivore que les climatiseurs individuels, mais garantit un rafraichissement optimal.

Les bénéfices escomptés

Le réseau de froid urbain présente des avantages pluriels aussi bien pour l’environnement, le patrimoine urbain, que pour le confort des usagers.
Les spécialistes de l’aménagement urbain admettent volontiers que les réseaux de froid préservent le patrimoine architectural et favorisent l’exploitation optimale des surfaces grâce à un encombrement limité.

Sur le plan écologique, ces réseaux contribuent à diminuer les émissions de gaz à effet de serre et les rejets polluants par rapport à des climatiseurs individuels. En termes de coût, même s’ils nécessitent un investissement de départ important, les réseaux de froid permettent à moyen terme de réduire de moitié les dépenses énergétiques par rapport aux tours de refroidissement installées sur les toitures des immeubles.

De plus, l’utilisation du réseau de froid urbain est beaucoup plus sécurisée. En effet, grâce à l’absence d’installation dans les bâtiments, le réseau élimine les risques de fuite frigorigène. Elle procure un confort thermique continu dans toute la pièce, et améliore la condition de travail des employés de bureau.