Prévenir l’allergie aux acariens – précautions à prendre

Les acariens sont des micro-organismes non toxiques. Pourtant, ils peuvent être dangereux pour les personnes sensibles. Presque 50 % des cas d’allergies qui apparaissent sont dus aux acariens. Ils peuvent provoquer un écoulement nasal, des toux et des difficultés respiratoires. Les acariens sont toujours présents même si on effectue un nettoyage à fond. La chambre à coucher est leur nid favori. Des mesures préventives doivent être prises dans la maison pour diminuer le risque d’exposition des personnes allergiques aux acariens.

Utiliser une housse anti-acariens

La literie est le nid préféré des acariens. Ces derniers y trouvent de la chaleur, l’humidité et de la nourriture. Selon l’Association Santé Environnement France, près de 2 millions d’acariens sont présents dans un matelas. Ainsi, pour limiter le risque d’exposition, optez pour la meilleure housse de couette anti acarien. Les housses anti acariens comportent un tissage fin qui barre le passage aux acariens. Elles évitent donc le contact direct du dormeur avec les acariens. Ces housses spéciales comportent une fermeture éclair et peuvent envelopper complètement l’oreiller, la couette ou le matelas. Elles ne nécessitent pas d’entretien régulier. Laver sa housse anti-acarien une fois par an à 30°C est amplement suffisant pour prévenir l’allergie. Voici une note sur les matelas anti-acariens. Ceux-ci nécessitent un entretien régulier avec des produits acaricides. En effet, de tels produits chimiques peuvent être toxiques. Pourtant, leur efficacité est limitée.

Bien maintenir l’hygiène de la chambre

L’hygiène est primordiale pour éviter les risques d’allergies. Il est préférable d’utiliser un aspirateur à sac muni de filtre type HEPA13 pour le nettoyage. Ce filtre est capable d’aspirer même les plus petits des allergènes comme les acariens. Pour dépoussiérer les meubles, il est mieux d’utiliser un chiffon en microfibre légèrement humide. Il limite la suspension de poussières dans l’atmosphère. Les surfaces lavables doivent aussi être nettoyées avec un chiffon humide.

Une aération adéquate pour la chambre

Afin de limiter la multiplication des acariens, il est essentiel de bien aérer la chambre. Cela réduira l’humidité ambiante. La pièce nécessite une ventilation de 30 min par jour. Il faut éviter que la température de la chambre soit trop élevée. Il est préférable de maintenir le chauffage à 18 à 20° C au maximum. La température élevée favorise en effet le développement des acariens.

Éloigner les matières favorites des acariens

La couette et les oreillers doivent être garnis de matières synthétiques plutôt que de plumes. Plumes, poils et fourrures favorisent la multiplication des acariens. Les rideaux, les couettes, les oreillers et les tapis doivent permettre un lavage facile. En effet, l’eau de rinçage lors du lavage peut éliminer les acariens. Il faut aussi supprimer de la chambre les sommiers tapissiers et privilégier le sommier à latte. Ce dernier permet une meilleure circulation de l’air. Une personne allergique aux acariens ne doit pas conserver des plantes dans sa chambre. Les acariens peuvent se multiplier par l’humidité produite. Pour une chambre d’enfant, il est nécessaire de supprimer les peluches ou n’en conserver que deux qu’il faudrait laver tous les trois mois.