Le statut de fonctionnaire

Lors d’épisodes de mouvements sociaux, lorsque des modifications d’impôts ou de régime de retraite sont mises en œuvre ou que des conditions de remboursement santé évolue, le débat se focalise parfois sur les fonctionnaires et leur statut comparé aux conditions des professionnels du privé. En cause, un certain nombre de leurs avantages. Mais qu’en est-il réellement ? Quelle est la réalité du statut de fonctionnaire ? On revient dessus dans cet article.

Histoire de la fonction publique et origine des fonctionnaires

C’est au cours de l’Ancien Régime qu’on observe la mise en place d’une fonction publique. Celle-ci désigne l’ensemble des dispositifs et des personnes mobilisés pour faire tourner le service public : police, administration, services de santé : tous les organismes d’intérêt général sont ainsi gérés par des fonctionnaires (sauf les militaires qui disposent d’un statut particulier).

C’est quoi un fonctionnaire ?

Point de définition : un fonctionnaire est un agent qui travaille pour le compte du service public, généralement au sein d’une administration, collectivité, service de maintient de l’ordre, d’éducation ou de santé. Certains agents sont contractuels, d’autres titularisé. Les premiers ne sont parfois pas assimilés aux fonctionnaires. On distingue ce dernier du fait qu’il dispose d’un statut spécifique.

Pour être fonctionnaire, il faut, sauf exception être citoyen français.

La première spécificité est qu’ils n’ont pas de contrat de travail. En effet, le droit qui s’applique est géré exclusivement par la loi. Les statutaires sont recrutés sur concours.

Quels sont les avantages du statut ?

Le principal avantage est d’abord l’emploi garanti « à vie ». En effet, il est très rare qu’un agent ne soit exclu de la fonction publique. Lorsque son service ferme, il est automatique replacer et occupe un autre poste, sans perte de salaire. On a donc une très grande sécurité de l’emploi. A noter que près d’un fonctionnaire sur 6 est contractuel et ne bénéficie donc pas de cette protection.

Au niveau du salaire également, ces derniers sont cadrés par un indice qui est relativement favorable au fonctionnaire par rapport au privé.

Les statutaires bénéficient également d’autres avantages comme le temps de travail qui est en moyenne moins élevé que dans le privé. Ils bénéficient d’aides sociales plus intéressantes et de possibilités de logements gratuits pour certaines administrations. Enfin, leur retraite est également plus avantageuse que les salariés du privé.

Ce n’est pas « une planque » non plus

Malgré tous ces avantages, le statut de fonctionnaire n’est pas aussi paradisiaque que pourrait laisser l’entendre le paragraphe précédent. En effet, les agents sont généralement soumis à des niveaux de responsabilité plus importants. Les comptables publics par exemple sont responsables de leurs erreurs de caisses et doivent rembourser d’éventuelles erreurs de leurs poches. Ils souscrivent pour cela à titre personnel à des couvertures comme l’Assurance AMF.

Les infirmiers, les enseignants et les agents de police ont d’importantes responsabilité dans la gestion du public qu’ils doivent gérer.

Et tout cela doit être réalisé dans un contexte de réduction budgétaire donc avec bien moins de moyens pour des objectifs qui ne baissent pas.

Enfin, il ne faut oublier que le management des fonctionnaires est géré dans d’importantes strates hiérarchiques ce qui implique que les décisions peuvent être prises par des personnes éloignées du terrain, générant de la tension.

Separator image Publié dans Emploi.