Les avantages du co-dodo, ce qu’il faut savoir

Contrairement aux cultures occidentales, le co-dodo est accepté dans beaucoup d’autres pays. En fait, dans certaines familles, ne pas coucher avec bébé est perçu comme un acte irresponsable. Selon un grand nombre d’études, le co-dodo présente de nombreux avantages dont voici quelques-uns.

Le co-dodo pour faciliter l’allaitement

Si vous allaitez, dormir dans le même lit que votre bébé vous permet de faciliter l’allaitement car il n’est pas nécessaire d’aller dans une autre pièce pour avoir son enfant. Une mère qui allaite dans un «lit de famille» peut facilement nourrir son enfant sans avoir à se réveiller complètement et peut continuer à bénéficier du repos important dont elle a besoin. Ainsi, le sommeil partagé encourage les mères à poursuivre l’allaitement et tous ses nombreux avantages jusqu’à ce que l’enfant choisisse de se sevrer.

Le co-dodo pour éviter l’étouffement durant le sommeil

La pratique du co-dodo permet d’augmenter les chances d’un parent d’intervenir avec succès pour éviter un décès, qu’il s’agisse d’un état physiologique ou d’un accident physique. Cela donne au parent la meilleure occasion d’entendre le bébé en crise et de réagir. Etant donné que la protection contre l’étouffement peut être liée à la fréquence et à la durée de l’allaitement au sein et que les bébés tètent davantage quand ils dorment ensemble, cette pratique peut aider à protéger certains nourrissons nourris au sein.

Le co-dodo pour réduire les dangers la nuit

Tout danger nocturne pour un enfant est réduit si un adulte se trouve à proximité. Des bébés et des enfants ont péri dans des incendies, ont été agressés sexuellement par des visiteurs du jour au lendemain, ont été enlevés de leur lit, ont été attaqués par des animaux domestiques, ont suffoqué après avoir vomi et sont morts ou ont été blessés de différentes manières qui auraient pu être évitées si les parents se trouvent à proximité. Pour connaître davantage sur le co-dodo rendez-vous sur https://www.babynou.fr/, le site dédié à la petite enfance.

Comment bien pratiquer le co-dodo ?

La suffocation est souvent considérée comme un danger lors d’un co-dodo. Cependant, cela ne représente un danger réel que dans certains cas. De toute évidence, un enfant suffoquant pour quelque raison que ce soit par exemple, un ruban sur les vêtements de nuit qui lui passe autour du cou, des vomissements pendant le sommeil, des crises d’asthme, est beaucoup plus susceptible de réveiller ses parents à condition qu’ils dorment à proximité de lui. Ce qui n’est pas le cas pour les parents et bébé qui dorment dans des chambres séparées.