Souscrire à un credit automobile, les étapes

Vous êtes décidé à acheter une voiture… Pour ce faire, vous devez contracter un crédit automobile auprès d’un établissement spécialisé, qu’il soit partenaire du constructeur retenu, ou généraliste du crédit.

Deux cas de figure se présentent : le véhicule convoité est neuf, ou c’est un véhicule d’occasion. Dans le premier cas, la durée maximale de remboursement est fixée à 72 mensualités (soit, 6 ans) ; en ce qui concerne le véhicule d’occasion, ce maximum est fixé à 60 mensualités. Certains organismes de crédit limitent, pour les véhicules de plus de 5 ans d’âge, ce délai à 48 mois. Les conditions étant les mêmes avec ou sans apport personnel initial. La somme minimale à emprunter pour un crédit automobile étant, dans tous les cas de figure, de 1500 euros minimum.

Les démarches

Muni de tous les documents nécessaires à l’établissement du dossier de demande de crédit, vous effectuez celle-ci en sachant que le dossier sera étudié pour déterminer votre fiabilité de remboursement en fonction des revenus, des charges vous incombant, etc. et tout en disposant après acceptation du prêteur, d’un délai de rétractation si vous avez changé d’avis sur votre idée d’acquisition de véhicule, ou tout autre motif.

L’acceptation du crédit automobile tel qu’il a été accordé provoque le déblocage des fonds par virement sur votre compte bancaire, vous permettant l’acquisition effective du bien automobile. Ensuite vous incombera, chaque mois, à date fixe, de provisionner le compte pour honorer les prélèvements de l’organisme de crédit. Selon la date à laquelle la démarche de crédit a été entamée, il se peut que le jour de prélèvement décidé ou désigné ne corresponde pas ou plus à vos mouvements de fonds mensuels : vous pourrez modifier celle-ci après la mise en route des prélèvements en respectant des dates de prise en compte de ces modifications.

Bien entendu, vous aurez pris soin, du fait du montant de l’acquisition, et du temps de remboursement, de vous s’assurer – ou non – le concours d’une couverture “décès”, “invalidité” ou “maladie” associée(s) à ce contrat de crédit automobile, si vous l’avez vraiment souhaité. Si une assurance “perte d’emploi” vous était proposée, libre à vous de choisir cette option ou de la rejeter, selon votre confiance dans l’avenir… et celui de votre employeur. On peut vous proposer une couverture (facultative) contre le vol du véhicule qui interviendrait dès l’achat (un jour de malchance, par exemple). Mais, prudent, vous aurez sans doute déjà réglé ces détails avec votre assureur habituel avant de recevoir votre voiture…

Le prêt relais

Pour terminer l’examen des options concernant le crédit automobile, on peut vous en proposer une, le “prêt relais” : si vous achetez un véhicule neuf (ou une occasion) sans avoir revendu votre véhicule actuel, le prêt relais vous permet de conclure la vente de l’actuel véhicule sans vous précipiter, en obtenant ainsi le meilleur prix. Enfin, une dernière : le “prêt report”, si vous avez besoin de 3 mois avant de commencer à rembourser les premières mensualités, vous pouvez y avoir recours, pour du neuf comme pour de l’occasion.