Explications Samassur : le remboursement des frais dentaires

Samassur, courtier en assurance santé et spécialisé en complémentaire santé, souligne le fait que le choix de la mutuelle est toujours compliqué pour les clients. La première étape fondamentale à l’élection du contrat de mutuelle est de connaître ses besoins. Ensuite, il faut déterminer ce dont on a besoin de couvrir. Et malheureusement, le paramètre souvent oublié est celui des actes dentaires. Les frais dentaires sont très coûteux et touchent en principe 100% de la population assurée. C’est pourquoi, Samassur vous aide à comprendre le fonctionnement concernant le remboursement des frais dentaires.

Le remboursement des consultations

 

Les consultations chez un chirurgien-dentiste ou un médecin stomatologiste (docteur spécialiste de la bouche) conventionné sont couvertes par la Sécurité Sociale. Le remboursement se fait à hauteur de 70% sur la base des tarifs conventionnels (voir grille ci-dessous) de l’Assurance Maladie.

 

Remboursement soins dentaires

 

« Nos dents sont sollicitées plusieurs fois par jour. Il est donc important d’en prendre soin en consultant au moins une fois par an un dentiste », conseillent les experts en santé de Samassur. Ces simples visites permettent de garder une bouche saine et le détecter d’éventuels problèmes dentaires (caries, tartre, dent dévitalisée etc.).

 

Le remboursement de la Sécurité Sociale

 

En revanche, hormis les soins dentaires classiques (dévitalisation, détartrage, traitement de caries, extraction de dent, plombage), les actes dentaires sont mal remboursés par la Sécurité Sociale. Samassur ajoute que les soins engageant la pose de prothèses ou d’appareils (pose de couronnes et d’inlay core, appareil dentaire, implants, bridges) ne sont pas des soins couverts par l’Assurance. Ils sont donc à la charge intégrale du patient, raison pour laquelle il est utile de contracter une bonne mutuelle.

 

Le remboursement des mutuelles

 

Le remboursement de la part des mutuelles varie en fonction du contrat choisi. La couverture peut aller jusqu’à 100% des dépenses dentaires.

« Si le client sait qu’il n’a pas besoin de consulter le dentiste plus de 2 fois par an car il ne nécessite rien de plus qu’un détartrage, nos conseillers lui proposeront donc un forfait mutuelle faible en couverture dentaire. A l’inverse, si le client présente des fragilités dentaire comme des déchaussements des dents, Samassur lui proposera alors un forfait fort voire total en remboursements dentaires ».

 

Le remboursement des implants et prothèses dentaires

 

Inversement aux soins dentaires « conservateurs » énoncés ci-dessus, les prix appliqués sur les prothèses et appareillages dentaires ne sont pas des prix conventionnels. Les spécialistes fixent eux-mêmes les tarifs en partant de la base de la Sécurité Sociale. Les prix appliqués sont donc très élevés et ne sont que très peu couverts par l’Assurance Maladie. Sans mutuelle, le montant restant sera entièrement à charge du patient.

Samassur commente donc que lorsque l’on a recours à ce genre de soins, il est essentiel d’avoir un contrat avec sa mutuelle fort quant à la couverture des frais dentaires.

Les frais dentaires peuvent donc à la fois n’être que peu élevés, tout comme ils peuvent être extrêmement élevés. Samassur préconise donc de bien connaître ses besoins et de se laisser conseiller et orienter pour choisir son contrat car « si la couverture dentaire est mauvaise, il peut arriver de payer plusieurs milliers d’euros ».