Quelles sont les différentes sortes de paddle existantes ?

Star des activités nautiques de l’été, le stand-up paddle (abrégé en SUP) est un sport qui consiste à naviguer debout sur une planche avec une pagaie. Cette pratique sportive, relativement simple à apprendre, fait bien travailler les muscles des jambes et des abdos tout en étant sur l’eau.

Comment choisir son paddle ?

Il est important de bien choisir sa planche pour pouvoir pratiquer son activité de manière confortable et ainsi en profiter au maximum. Il faut tenir compte de son gabarit, de son niveau et mais surtout de son utilisation. Plus la planche est longue, plus elle va vite sur l’eau. Plus elle est large et plus elle est stable, mais a contrario elle fait moins travailler les fessiers puisqu’elle nécessite moins d’efforts pour rester en équilibre.

Pour se balader sur la mer ou surfer en amateur, les planches polyvalentes sont les plus adaptées. Les longboard, plutôt droites et étroites, sont plus rapides et performantes que les compactes, plus larges. Les planches de paddle existent en version rigide ou gonflable et leurs tarifs sont à peu près égaux, même si les gonflables sont en général les moins chers.

Le gonflable pour se balader ou débuter

Le paddle gonflable est la solution la plus intéressante. Construit en peaux de PVC collées entre elles et reliées par des fils, sa rigidité dépend de la qualité et du nombre de peaux utilisées. Le gros avantage : une fois dégonflée et pliée, la planche rentre dans un sac à dos.

La pagaie, souvent télescopique, est parfois démontable. C’est la solution idéale pour avoir une planche de paddle pas trop encombrante. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le paddle gonflable est plus robuste qu’une planche rigide, il résiste mieux aux chocs et à l’écrasement, ne craint ni les cailloux du fond de la rivière ni les rochers et galets en mer.

Les planches gonflables sont donc particulièrement indiquées pour être utilisées en eau-vive. En revanche, il faut être vigilant avec tout ce qui est coupant ou tranchant car les paddles gonflables ne sont pas increvables. Le paddle gonflable peut aussi être utilisé pour faire du yoga.

Les planches rigides, plus performantes et polyvalentes

Pour ceux qui recherchent la performance ou la polyvalence, le rigide est plus indiqué. Construite dans du polystyrène, la planche peut être dessinée en fonction des attentes de l’utilisateur, alors qu’une planche gonflable reste relativement standard, à part quelques détails de longueur et de ligne.

Le rigide est donc le choix de ceux qui veulent faire du stand-up paddle de compétition, de la course, du surf même pour ceux qui recherche la vitesse en balade. Les planches rigides offrent également un plaisir de glisse avec de meilleures sensations. Vous pouvez retrouver ces planches de surf sur des site tel que Kangui Surf. En revanche, elles sont plus fragiles au niveau des chocs et aussi beaucoup plus encombrantes. Si vous voulez surfer « pour de vrai », le rigide est aussi clairement meilleur. Enfin, si vous comptez vous balader à plus de 300 mètres d’un abri, la réglementation oblige à utiliser une planche rigide.