Soirée de lancement : les 5 étapes à préparer

L’événement autour du lancement d’un nouveau produit ou concept est une action marketing et commerciale très importante. C’est la fin d’un process de recherche et développement intense et le début d’une rencontre avec le consommateur.

Les objectifs de l’entreprise sont quasiment pour tous les mêmes : envahir le marché, booster les ventes, accroître son chiffre d’affaire. En revanche les formes que peuvent prendre l’événement sont multiples et propres à chaque entreprise. Voici donc 5 étapes à suivre pour organiser une soirée de lancement.

1.      Déterminer la cible

Avant toutes choses, il est bon de se poser les bonnes questions :

Quelle est ma cible ? Qui est le public visé donc attendu ? Combien il y aura-t-il d’invités ?

Il faut aussi se demander si l’événement va convier le grand public, la presse, les blogueurs, les influenceurs, les collaborateurs, les partenaires, les clients et prospects…

Si dans cette cible, il y a différents segments, l’événement peut être décliné en plusieurs temps forts : un roadshow à travers la France en plus d’une conférence de presse et/ou d’une soirée avant-première avec les influenceurs par exemple.

2.      Choisir la date et le lieu

Dans le cadre d’une stratégie marketing bien huilée, l’entreprise peut profiter de sa présence lors d’un salon ou autre temps incontournable pour présenter sa nouvelle offre. Sinon, la date doit être suffisamment anticipée pour préparer le dispositif de communication lié au lancement et s’assurer que le lieu de l’événement retenu est disponible.

3.      Penser le fond et la forme de l’événement

Dans tous les cas, l’événement doit être à la hauteur de l’enjeu. Tout doit être pensé pour capter l’attention des invités et leur donner envie d’acheter et d’en parler autour d’eux. L’entreprise doit mettre en avant le positionnement, les points forts, et la valeur ajoutée du produit présenté tout en faisant vivre à ses invités une expérience inoubliable.

4.      Scénographier l’événement

Plus encore que d’apporter quelques éléments décoratifs pour embellir un lieu, la scénographie va avoir pour but d’organiser entièrement l’espace pour le plonger dans un univers de marque très fort. La scénographie va raconter l’histoire de la marque et du produit en créant un fil conducteur entre les différents prestataires (traiteur, ingénieur lumière, ingénieur du son, artiste, animateur…).

5.      Louer du mobilier

Pour rendre le lieu crédible, attractif, pratique et esthétique, l’entreprise ou le scénographe va devoir louer du mobilier auprès d’une agence par exemple, en plus des éléments de décor réalisés sur mesure.

Au-delà de l’aspect fonctionnel (comptoir d’accueil, paravents pour le vestiaire, tables et chaises pour la réception, mange-debout pour le cocktail …), c’est le style de l’événement qui va déterminer le choix. On ne va pas sélectionner le même mobilier selon le produit : jeu vidéo, voiture de luxe, nouvelle application, vêtement biodégradable…

Longtemps, on a considéré que le mobilier devait rester suffisamment neutre pour ne pas faire d’ombre au produit présenté. Aujourd’hui, au contraire, le nouveau mobilier connecté, ludique, coloré, design, se met au service de la marque et contribue à l’effet « waouh » de l’événement.