Le crédit au service de l’auto-entrepreneur

Quoi de mieux que de travailler à son propre compte ? Cependant, rien n’est gratuit. Il faut investir pour bien fonctionner et développer son entreprise. Il n’est pas rare de voir un manager débuter par l’auto-entrepreneuriat, car ce régime semble plus simple. Aussi appelé micro-entrepreneur, l’auto-entrepreneur est un travailleur libéral qui paie des impôts, des taxes, des cotisations sociales et une cotisation financière entrepreneuriale. Alors, afin de pourvoir à tous ces besoins financiers, emprunter de l’argent auprès des organismes de prêt est l’une des solutions les plus courantes, mais l’on pourrait se demander quel crédit solliciter.

Crédit sans justificatif pour l’auto-entrepreneur tâtonnant

Il y a deux catégories d’entrepreneurs : ceux qui savent où aller et que faire pour aboutir à leur objectif, et ceux qui ont le goût du risque et qui, prêts à apprendre sur le tas, se lancent à leur activité avec le minimum de connaissances. Tous ont besoin d’un financement, et chacun choisit son type de prêt. Les auto-entrepreneurs tâtonnants pourront penser qu’ils seraient plus à l’aise avec le crédit sans justificatif. Effectivement, découvrez les avantages du prêt personnel sans justificatif ou prêt personnel non-affecté en suivant le lien www.pret-personnel-sans-justificatif.biz. Cependant, ils doivent savoir que leur démarche ne sera pas sans embûches s’ils choisissent le prêt personnel non-affecté. La principale raison est leur statut de travailleur non-salarié indépendant qui, notons-le, sera pris en compte par les organismes prêteurs. Comme ils ne possèdent pas de bulletin de paie, ce sera forcément la situation de leur entreprise qui sera étudiée avant l’octroi du crédit personnel. L’auto-entrepreneur qui dépose sa demande de souscription à un prêt personnel non-affecté ne doit donc rien cacher. Il doit démontrer que son activité est fructueuse, qu’il a des clients et que ses revenus sont récurrents, tout cela pour gagner la crédibilité de la part des banques.

La nécessité d’un business plan pour bénéficier d’un crédit

Le lancement officiel d’une activité ne se fait pas à la légère. Le projet doit être bien réfléchi et couché sur le papier, plus précisément établi sous la forme d’un business plan. Ce document est indispensable pour la crédibilité du créateur d’entreprise aux yeux des organismes financiers. Qu’il envisage de solliciter un microcrédit, un crédit affecté, un prêt sans justificatif voire d’autres types de crédit à la consommation, le business plan est important. Ce document doit faire partie du dossier de demande de souscription.

Les types de crédit intéressant l’auto-entrepreneur

Outre le prêt personnel non-affecté, examinons de plus près les autres crédits.

  • Le microcrédit

Crédit dédié par les organismes spécialisés aux micro-entrepreneurs, le microcrédit peut financer le local ou les bureaux. Il peut aussi financer l’achat d’une voiture. Le montant du crédit n’est pas très élevé. Toutefois, il est accompagné d’un prêt solidaire à la création d’entreprise qui est remboursable en deux ans et d’un prêt d’honneur à taux zéro, non cautionné.

  • Le crédit affecté

C’est tout à fait le contraire du crédit sans justificatif. Ce produit bancaire est rattaché à un achat bien déterminé comme l’achat d’une voiture utilitaire. Il exige la présentation des pièces justificatives d’utilisation de l’emprunt.

Separator image Publié dans Finances.