Quels sont les travaux concernés par le crédit d’impôts ?

Réduire ses impôts, c’est le souhait de tout contribuable. Est-ce possible d’obtenir un crédit d’impôt en changeant de fenêtres, de chaudière ou en réalisant des travaux d’isolation ? A quoi sert le CITE, crédit d’impôt de transition énergétique ? Voici quelques réponses à ces interrogations.

Définition du CITE :

C’est un dispositif qui a pour but de déduire de ses impôts sur le revenu une part des dépenses faites dans l’objectif d’améliorer l’énergie de sa résidence principale. Tous les contribuables peuvent profiter d’un crédit d’impôt pouvant aller jusqu’à 30 %. Dans le cas où le montant de ce crédit est supérieur à l’impôt dû la différence est reversée au contribuable.
Le CITE est la version améliorée du CIDD, crédit d’impôt développement durable.

Quels travaux bénéficient du CITE ?

– Chauffage et production d’eau chaude :
chaudière à condensation ou micro-condensation, chauffage solaire, chauffe-eau solaire, chaudière au bois
– Pompe à chaleur :
excepté air-air
– Matériaux d’isolation des murs, des sols, des planchers, des toitures :
ravalement de façade, isolation extérieure, isolation des planchers, des toitures, des plafonds,
– Réalisation DPE (diagnostic de performance énergétique) :
exclus ceux effectués lors de la vente d’une maison
– Système de charge électrique pour véhicule :
installation à titre individuel ou collectif au sein d’un syndic
Attention : depuis mars 2018, les volets, portes et fenêtres ne sont plus inclus dans le CITE.

Conditions d’éligibilité :

Le CITE stipule que les travaux de rénovation, commencés après le 1er septembre 2014, entraînent un crédit d’impôt de 30 % (à la place de 15 à 25 %) dès la première étape de rénovation et selon certaines conditions :
– le logement doit être terminé depuis au moins 2 ans et doit être une résidence principale ;
– les travaux doivent être effectués par un professionnel certifié RGE (reconnu garant de l’environnement) ;
– le matériel doit être livré par un professionnel.

Effectuer des travaux de calorifugeage :

Il s’agit de l’isolation thermique des tuyaux d’eau chaude d’un immeuble à l’aide d’un isolant appelé calorifuge. Le calorifugeage concerne uniquement le réseau de chauffage collectif qui est en dehors de la partie chauffée, c’est-à-dire la tuyauterie extérieure d’une chaudière. Des tuyaux non isolés induisent une déperdition de chaleur et, en conséquence, une surconsommation imputable sur les charges de l’immeuble.

L’eau à la sortie de la chaudière peut perdre jusqu’à 20 % de chaleur sur seulement quelques mètres de tuyauterie. C’est pourquoi un bon habillage de tuyauterie évite un gaspillage énergétique et génère un gain d’énergie qui se retrouve sur la facture de chauffage.
Les tuyaux sont habillés d’un isolant (laine de verre, verre cellulaire, polystyrène, liège..) monté dans un tube PVC.

Être mieux dans sa maison tout en réalisant des économies d’impôts : on ne peut souhaiter mieux. C’est ce que propose de faire plusieurs acteurs de l’environnement en proposant un crédit d’impôt pour l’isolation dans plusieurs domaines : isolation des tuyaux de chauffage, des combles, des murs, etc.